Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

  

MAJUNGHA

Le 2 et 3 janvier 2013

 

A Majungha nous logions dans un hôtel, le Ansanitia resort. Cet hôtel est situé au nord de la ville, et on y accède par une piste pas toujours praticable. Autant dire que lorsque vous ètes arrivé, on est un peu coupé du monde ! Pas de téléphone n'y d'Internet. L'hôtel est superbe, dans un cadre sauvage et tranquille, avec une belle piscine. Les bungalows sont propres, et on avait opté pour une piscine individuelle. Pas mal quoi !! Vous pouvez jeter un coup d'oeil au site : http://www.antsanitia.com/

Capture-copie-1.JPG

  Depuis peu, l'hôtel s'est doté d'un centre de pêche, ce qui tombe à pique !! Après avoir pris contact avec Vincent, le skipper d'Antsapêche, nous avons prévu de sortir le 2 janvier. Ces 3 jours de repos et le réveillon tranquille du 1 er janvier, nous aura fait du bien. Après le petit déjeuner, nous voilà parti sur le bateau fort sympathique, et bien équipé. Je dirai à mon gout qu'il manque un peu de place pour pêcher au popper, mais c'est une question d'habitude je pense.

SAM_0894.JPG

 Les premiers spots de pêche sont assez proches. Il faut passer une vaste zone sableuse avec très peu de fond, je dirai une vingtaine de mètres, avant de trouver les premieres roches. C'est après 45 minutes de navigation, que nous attaquons la pêche. Vincent nous positionne sur une première patate pour voir s'il ya de l'activité. Les premières touches sont rapides, je touche le premier une belle petite carangue, et sur la dérive suivante, je me fais couper mon jig, les thazards sont là !! Marius lui en profite pour faire la même carangue que moi, histoire de s'echauffer !

P1020298.JPG

 Sur la dérive suivante Maël arrive à me venger et attrape un petit thazard. Les touches au jig s'étant calmées, on monte sur le platier à la recherche des bancs de fusillers. Les premiers ne donnent rien, mais on en rencontre des beaux bien actifs. Finalement Malik a la première touche au popper, une autre petite carangue.

P1020301.JPG

 Nous continuons notre progression en direction du nord tout en pêchant les bancs de fusillers que nous rencontrons, mais pour l'instant c'est plutôt calme. On croise une chasse de thons jaunes. On tente au popper de les faire monter, et je manque 2 attaques ! Vraiment dommage...On change donc de technique, et on repasse au jig. C'est Marius qui est en action le premier, et il nous remonte une très belle babone qui va repartir sans problème après la photo.

P1020304.JPG

 On continu notre prospection sur la zone, tout en nous dirigeant vers le nord sur un coin avec des grosses cassures. On commence une dérive, et c'est à mon tour d'être en combat. Le poisson à pris près du fond et cherche à y retourner. J'arrive à le contrer et je remonte, mais c'est lourd. Effectivement, un beau mérou malabar vient de percer la surface. On le pèse à 15 kilos, mais malheureusement, il n'arrivera pas à repartir.

P1020307.JPG

 On arrive enfin sur la zone que Vincent souhaitait pêcher. Les premières dérives ne donnent rien, pourtant les fonds sont prometteurs. On fait un essai un peu plus profond pour voir, entre 125 et 150 mètres. j'ai une touche, et je remonte le poisson, a cette profondeur, c'est surement un vivaneau ou une sériole. C'est bien un vivaneau royal que je remonte.

P1020310.JPG

   On insiste un peu au jig sur ces cassures pourtant prometteuses, mais rien de plus. On décide donc de remonter sur le platier pour voir s'il y a des bancs de fusiller. On attaque le premier banc au popper, et l'activité semble là. Les premiers poissons suivent les poppers sans les attaquer, mais c'est déjà ça ! Alors que je ramène mon popper, une carpe rouge suit jusqu'au bateau. Malik lance juste son popper à 10 mètres pour voir, et il fait une tirée. Splash ! Grosse attaque ! Mort de rire, il fèrre mais tellement surpris que le poisson se décroche, on aurait dit une carangue, pas une carpe rouge ? C'est Maël qui va confirmer leur présence en mettant à bord sa première carpe rouge au popper !

P1020313.JPG

 Avec tout ce remu ménage, l'activité se calme, on continu notre route vers le retour en alternant les deux techniques. Un autre petit coup de jig, et Maël fait une autre carpe rouge, mais d'une autre espèce.

P1020316 Alors que Malik essaye ma nouvelle canne Valley Hill, la Yogi Mogi spécial, il se fait surprendre par une belle touche, et est surpris du travail de la canne, étant habitué à la sienne. La canne plie jusqu'au talon, et encaisse les rushs sans problèmes. C'est une belle sériole de 10 kilos, qui s'est défendu jusqu'au bateau.

P1020320.JPG Sur le retour on croise un autre gros banc de fusillers et on fait une dernière tentative au popper. Les thazards sont actifs, et Malik va mettre à bord le dernier poisson de la journée.

P1020325.JPG

 la journée était plutôt sympathique, avec pas mal d'activité, et du coup, on décide de repartir le lendemain matin.

 

 

Ce matin les conditions météos sont un peu moins bonnes, le vent devrait être un peu plus fort, mais cela reste correct. Marius est très malade ce matin et du coup, c'est son petit frère César qui le remplace. Il est très motivé et espère attraper son premier poisson à Madagascar. A bord egalement, un couple Florent et Gwendoline qui viennent pour découvrir la pêche au gros. On commence par chercher les bonites, car Vincent souhaiterai en mettre une en vif. Les premières chasses ne donnent rien. On essaye avec des petits leurres au lancer, mais rien à faire. C'est un trainant un petit leurre que Florent va mettre à bord une petite bonite, taille idéale pour le vif. Elle part directement dans le tube à bonite, pour la maintenir vivante. On arrive sur le platier pour faire du popper, mais la mer est plus chargée que la veille. On fait quelques essais, et j'ai la première touche. Je fèrre et je commence le combat, vu la queue du poisson qui est sortie de l'eau, ça doit être joli. Malheureusement, le poisson se décroche, surement une belle carangue. Quelques minutes plus tard, c'est Florent qui découvre la technique qui se fait attaquer, mais n'ayant pas l'habitude, il ne fèrre pas, et le poisson se décroche tout de suite. Dommage ! Pas d'autres touches, avec pourtant des beaux bancs de fusillers. On change de technique, et on passe au jig. J'ouvre le bal avec une première carangue d'environ 5 kilos. Puis Maël m'imite avec une carangue 3 taches.

DSCN1884.JPG

On touche pas mal de poissons, mais ils sont timides, et on rate beaucoup de touches. Maël se fait couper une fois de plus, mais la dérive suivante il arrive à faire un thazard, enfin !!

DSCN1890.JPGPendant ce temps, César essaye de faire sont premier poisson, mais lui aussi rate pas mal de touches. Il pense enfin avoir toucher un gros, mais non, c'est le fond. Avec le bateau à force de tirer, Malik arrive a se décrocher, et il remonte quelque chose ? Un bout de Madagascar !! Joli.. :-)

 DSCN1886.JPG

 Les touches se faisant plus rares, on se décale pour chercher un peu plus de profondeur. On attaque à 100 mètres, et ça descend. C'est Malik qui a la première touche, c'est un vivaneau royal. On se replace, et double touche pour malik et moi. Deux autres vivaneaux. Sur la dérive suivante, je touche un autre vivaneau, c'est la bonne profondeur pour ces poissons.

 DSCN1892.JPG  DSCN1896.JPG

On retourne vers des fonds moins importants pour permettre à César de pêcher, car a cette profondeur, c'est trop dur pour lui. Florent, lui découvre la technique, et le mal au bras qui va avec. Pour l'instant, il n'a pas eu de touche, mais ça va venir. On est sur une bonne zone, on a raté les premières touches, mais ça sent bon. Effectivement, c'est malik qui vient de ferrer, et ça à l'air beau. C'est une carangue de 11 kilos.

DSCN1899.JPG

 Après un petit coup de fatigue, César recommence la pêche. De mon coté je suis en prise, et je remonte une belle babone. Maël vient aussi de férrer, et de mettre à bord un petit mérou étoilé. Le secteur est bien actif.

DSCN1904.JPG DSCN1901

Après avoir manqué plusieurs touches, César assure enfin son ferrage, et cette fois, ça y est, le poisson est au bout !! Il remonte doucement, mais tout à coup, il s'emballe, et César a du mal a contenir le rush. Malik lui donne un coup de main, mais il finit par lacher la canne, laissant Malik maitriser le poisson. Lui aussi a du mal, mais il contre le premier rush. César revient à la canne pour terminer le combat. Stupeur, c'est un requin qu'il remonte ! Il fait un autre rush, avant de se rendre. César est trop content, il a attrapé un requin gris d'environ 25 kilos !! Les marins le décroche puis le relache.

DSCN1907.JPG requin.JPG

Je recoule mon jig juste après la relache du requin, les fonds semblent propices. Deux animations, une fois arrivé en bas, et c'est la touche !! Le poisson tire fort, et je suis obligé de le contrer pour l'empecher de rejoindre le fond. Les premiers rush passés, je remonte doucement le poisson, mais c'est lourd. C'est un beau mérou malabar, le même poisson qu'hier qui arrive en surface. On va le peser à 18 kilos. Nous allons essayer pendant 15 minutes de le refaire partir, mais en vain.

DSCN1910.JPG

 On se replace sur la dérive, et les touches s'enchainent, avec beaucoup de ratés. Pourquoi, c'est dur à dire, pourtant nos jigs sont équipés de deux hameçons. Je fais un thazard de 5 kilos, Malik un petit vivaneau, et met au sec une jolie carangue bleue.

DSCN1917.JPG

 Pour Maël c'est plus sérieux, la touche est violente et il a du mal à contrôler le poisson. Le combat est rude, mais Maël arrive à mettre à bord une belle carangue de 9 kilos.

DSCN1922.JPG

 On finit la journée sur une autre dérive, avec beaucoup de touches manquées. On arrivera tout de même à faire plusieurs poissons, c'est surement un banc de carangues fauves et de carangues gros yeux. Maël refait une dernière babone. Florent prend son premier poisson, une carangue gros yeux, histoire de voir la defense redoutable de ce poisson.

DSCN1932.JPG DSCN1937.JPG

DSCN1941.JPG DSCN1930

Je termine la journée en faisant un dernier petit thazard portant le total des poissons pris au nombre de 22. Nous avons manqué et décroché plus de 25 autres touches, ce qui aurait pu faire un très beau total. Cela prouve bien que la zone est pleine de potentiel, et qu'il y a vraiment de quoi s'amuser. Les poissons ne sont pas forcement très gros, mais je pense qu'on peut en faire. Vincent n'en est pas à son premier marlin, et les espadons voilier sont souvent de la fète. Si vous cherchez un endroit reposant pour aller en famille, et en profiter pour toucher quelques poissons, je vous conseille alors d'aller à Antsapeche. Allez faire un tour sur le site pour plus de renseignements : http://www.antsapeche.com/

 

 

 

DIEGO SUAREZ

Du 23 au 29 décembre 2012

 

 

 Après 24 heures de retard à cause d' AIR MADAGASCAR, nous voilà enfin dans le bureau de Philippe pour faire la mise au point. Les prévisions météo ne sont pas favorables, mais on décide tout de même de partir dès le lendemain matin. Les 2 premiers jours sont catastrophiques, avec comme prèvu un vent d'est très soutenu, nous obligeant à nous abrité vers le sud le premier jour, et à ne pas sortir de la baie de Diego, le deuxième jour. La pêche est vraiment difficile, et nous sommes vraiment déçu, surtout pour les enfants, Maël et Marius qui attendaient beaucoup de ce séjour. Les poissons du premier jour seront attrapé au jig, une babone pour moi, une carangue fauve pour Malik, et une petite GT. Le premier poisson pour marius, un bourgeois.

PC230080.JPG PC230083.JPG

 

PC230086.JPG PC230088.JPG

 La pêche dans la baie de Diego est très aléatoire, mais parfois il est possible de faire des gros poissons. Des grosses carangues de 40 kilos et plus au popper, et des très gros poissons au jig au niveau de la passe. Malheureusement pour nous, ce jour là, ils ne sont pas présents. Heureusement, il y a toujours quelques thazard qui trainent...

PC240090

 

Après une pause le jour de Noël, et une journée passée à la plage, nous espérons que les conditions météos seront meilleures. Après une sortie de la baie plutôt humide, la mer est un peu plus calme, mais ce n'est pas encore ça. Les coefficients de marée ont augmentés et il semblerait que l'activité des poissons également. On commence la journée par du Jig. C'est Malik qui a trouvé la bonne formule, et il prend 3 poissons rapidement. Deux petits mérous, et un doublé de thazard avec Jean-Baptiste.

 

merou1--4-.JPG merou2--3-.JPG

J'arrive tout de même à faire une petite carangue bleue, mais les touches au jig sont rares. On passe donc au popper sur une patate ou il y a souvent des gros TDC qui se promènent. C'est Maël qui va prendre enfin son premier poisson malgache au popper, pour le moral, ça fait du bien. C'est une carangue d'environ 7 kilos. Puis presque dans la foulée il fait une autre carangue un peu plus grosse, le compteur est ouvert !! 

 

carangue-7kilos--5-.JPG carangue-8kilos--3-.JPG

 L'activité n'est pas énorme, mais on voit quelques poissons qui suivent, attaquent timidement. J'arrive à décider une carangue à attaquer, c'est un beau poisson d'une dizaine de kilos.

carangue-10-kg--6-.JPG

 Puis c'est de nouveau Maël qui entre en action, mais cette fois ce n'est pas une carangue, c'est un petit thon qui vend chèremant sa peau et malmène Maël. Le poisson est mis rapidement à bord, et pris en photo au plus vite, car il veut relacher ce poisson afin de le laisser grandir un peu. Il repartira parfaitement !!

thon-5-kilos--2-.JPG

 C'est l'heure du repas, et nous aprecions cette petite pause, le bateau étant ancré sur un fond de sable. Alors que nous n'avons pas encore pris le café, Maël demande à Philippe s'il peut popper. Pas de soucis, et c'est parti ! Quelques lancés plus tard, c'est la touche !! Grosse bagarre et comme le bateau est ancré, Maël doit se débrouiller pour faire venir le poisson. C'est une belle carangue très noire de 12 kilos, un très beau coup de ligne, à l'heure du repas !

carangue 12kg (6)

 La reprise n'est pas facile, mais on essaye de garder la motivation. On continu a prospecter au popper, mais les touches se font plus rares. Il suffit d'une ! Je viens de ferrer, et la defense est assez sympa, cela semble plus gros que d'habitude. je maitrise parfaitement le combat, et ma canne encaisse à merveille. Ce n'est pas un monstre, mais c'est une belle carangue que l'on va peser à 16 kilos. Le plus gros poisson depuis le début du séjour.

carangue-16kg--8-.JPG

 On commence à prendre le chemin du retour, tout en cherchant des bancs de fusiller, et en essayant sur des secteurs que connait Philippe. Je vais arriver à faire un jobfish, et une grosse aiguille, toujours au popper.

jobfish--3-.JPG DSCN1746

On finira la journée par un peu de jig au niveau de la passe, mais toujours pas de touches.

 

Les jours se suivent et se ressemblent. Les conditions sont identiques a celles de la veille et nous retournons sur le même secteur, après une fois de plus une sortie de la baie et une navigation bien humide !

cires.JPG

 On attaque la journée par un peu de jig, et c'est moi qui offre le café à bord en prenant le premier poisson de la journée, un petit bourgeois.

DSCN1750.JPG

 Les touches au jig sont rares et on décide de passer au popper. Les premières dérives ne sont pas formidables, quelques suivis mais sans plus. C'est marius qui va débloquer la situation avec une belle attaque et une belle bagarre. C'est un thon jaune, plustôt sympathique pour commencer ! Il arrive à maitriser le poisson, et le voilà à bord. Celui-ci est assez gros pour nous permettre de le garder et nous regaler le soir même.

DSCN1755.JPG

 L'activité augmente doucement, et les suivis aussi. Maël ammène une bande de barracuda jusqu'au bateau, et c'est Malik qui en profite, en ferrant un poisson. Le poisson n'est pas mis à bord, juste gaffé dans la gueule pour être relaché après la photo.

DSCN1760.JPG

 Nos amis les thazards sont egalement de la fête, et c'est Marius qui va découvrir le rush puissant de ce poisson, après avoir eu plusieurs attaques manquées. Un beau poisson juste avant la pause de midi.

DSCN1769.JPG

 Le bateau ancré une fois de plus, surement à quelques mètres de la position de la veille. Et comme hier, à peine le repas terminé, alors que nous sommes en train de déguster quelques letchis, Maël recommence à envoyer son popper. Et comme hier, il nous fait un poisson sous le nez !! Aujourd'hui, c'est un thazard, mais c'est encore le poisson de midi !!

PC270123.JPG

 Nous voilà reparti de plus belle toujours au popper, mais les touches se font attendre. De mon coté, c'est très calme, il faut dire que j'ai mis un très gros popper, pour essayer de faire monter un très gros poisson. Je vais juste décrocher un thazard, mais rien de plus. Maël en profite pour faire un autre poisson avec son cubera de 80 gr, qui marche plutôt bien.

PC270125.JPG

 Les touches au popper se faisant plus rares, et la journée étant déjà bien avancée, on prend le chemin du retour, et on fait une halte au large de la passe pour un peu de jig. La mer s'est bien calmée et on devrait pouvoir pêcher un peu mieux. Jusqu'a maintenant on était obligé de pêcher avec des jigs de 300gr, et avec une dérive très importante. Finalement les conditions ne sont pas si bonnes que ça, mais on va tout de même faire quelques poissons. Un mérou pour Malik, suivi d'un rouge pour Marius, et d'une carpe rouge pour moi.

 

 DSCN1774 DSCN1779.JPG

DSCN1782.JPG

 C'est Marius qui va conclure cette journée avec une belle touche et un beau poisson à la clé, une carangue Pompano. Pour Maël la pêche au jig n'aura rien donné jusqu'a maintenant, uniquement des jigs coupés par les thazards, et quelques ratés.

DSCN1792.JPG DSCN1797.JPG

 

Le lendemain, le vent s'est bien calmé, et la mer est enfin largement meilleure. Pour la première fois du séjour, nous prenons la direction du nord en sortant de la baie. On va enfin changer de secteur de pêche, en espérant que ce sera mieux. On attaque par du popper sur une zone normalement habitée. Les bancs de fusillers se font rares, mais on pop tout de même dans une vingtaine de mètres. Pour l'instant rien du tout, c'est le calme plat. Jean-Baptiste qui n'est trop fan du popper, tente un coup de jig dans peu d'eau. En fait, c'est lui qui fait les premiers poissons. Des petits, une petite carangue qui va finir en vif. Du coup Marius décide aussi de se mettre au jig, et il a raison, il touche du poisson !! Il commence par une belle babone prise dans un peu plus de 20 mètres. Puis il va faire un petit barracuda que philippe gardera pour vif.

DSCN1804.JPG

 Du coup comme l'activité semble être au jig, on se décale pour trouver plus de fond. Bon choix, car l'activité est au maximum !! C'est notre ami Jean-Baptiste qui touche le premier beau poisson, un beau mérou patate d'une huitaine de kilos.

DSCN1810.JPG

 Le secteur semble propice, mais nos amis les thazards sont une fois de plus de la partie, et Maël se fait couper 2 ou 3 fois en peu de temps. De mon coté, je fais quelques poissons, mais que des petits. je remonte un petit capitaine, mais il me reste seulement la moitié. Je décide de recouler l'ensenble pour voir. Je n'ai pas le temps d'atteindre le fond, que le fil se dévide de plus en plus rapidement. Je ferme le pick-up, et je fèrre. Le poisson est au bout, mais pas pour longtemps, coupé !! La canne que Philippe avait mis en dérive avec le petit baracuda comme appat demarre dans la foulée ! Il assure le ferrage et commence le combat, c'est gros. Il passe la canne à Marius qui tente de remonter le poisson. C'est un joli requin qui arrive au bateau, après plusieurs rushs, il va casser le bas de ligne. Marius est chaud, et alors qu'il essaye la canne de Malik, il a une grosse touche à la descente. Il engage le combat, mais c'est très lourd, et même avec l'aide de son père,il a beaucoup de mal. Finalement il lache la canne et la donne à Malik. Celui-ci termine le combat, et on comprend en voyant le poisson arriver, que Marius avait du mal !! C'est un superbe mérou de 30 kilos.

DSCN1820.JPG

 Cela fait du bien de voir enfin un gros poisson !! Maël est un peu démotivé, car pour l'instant il n'a rien fait au jig. Il est a coté de moi, et s'arrête pour me faire part de sa déception. Mais il n'a pas le temps de finir sa phrase, c'est la touche !! Voilà, il suffisait d'être patient. C'est une belle petite carangue qu'il remonte.

DSCN1834.JPG

 Le moral est de retour, et c'est le principal !!  On se repositionne sur la dérive, et Malik en profite pour faire un autre petit mérou, un plat zaile jaune.

DSCN1837.JPG

 Malik n'a pas finit sa séance photo que Maël est de nouveau pendu, mais cette fois, c'est du lourd !! Il tient la canne à deux mains pour empecher le poisson de regagner le fond, mais pas facile ! Il arrive à le contrer et commence la remontée, mais c'est lourd. Le voilà enfin le beau poisson pour Maël, qui va battre son record personnel du plus gros poisson avec ce mérou patate de 22 kilos !! Bravo.

  DSCN1840

 Après une pause déjeuner bien mérité, et quelques essais au popper sans succès, nous reprenons nos dérives au jig. Les touches sont moins nombreuses, mais on remonte tout de même quelques poissons, comme ces mérous par Malik et Marius.

PC280128.JPG PC280138.JPG

PC280144.JPG

 Puis c'est à mon tour de toucher enfin un poisson digne de ce nom, avec un autre mérou patate d'une douzaine de kilos.

PC280153.JPG

 Puis c'est au tour des carangues d'entrer dans le bal, avec un premier doublé par Maël et Malik. PC280157.JPG

 Puis Maël qui a retrouvé son fluide, va mettre au sec un superbe jobfish qui devait faire pas loin de 10 kilos, voir plus !!

PC280160.JPG

Cette belle journée qui aura vu plus de 40 poissons montés au bateau, se terminera en compagnie des carangues, prises par Marius et Maël.

PC280174.JPG PC280178.JPG

 

  Pour ce dernier jour, les prévisions méteos sont semblables à la veille, et c'est donc super confiant malgré la fatigue que nous partons ce matin. Effectivement la mer est belle ce matin,et Philippe décide de partir loin vers le sud, dans un endroit ou le popper marche normalement bien. On commence par un peu de jig, et on profite d'une mer calme, que nous n'avions pas encore eu. Malheureusement, le secteur n'est pas propice, et nous n'avons pas de touche. En plus de ça le vent qui n'était pas prévu commence à soufller fort et la dérive est de plus en plus forte. Philippe décide donc de se rapprocher du bord et de commencer le popper. Je met un popper pas trop lourd pour commencer, car il faut avouer que j'ai l'épaule fatiguée !! Je met un monster pop rouge, facile à animé, juste en moulinant. Alors que le popper arrive au bateau, je vois une énorme masse dernière qui arrive tout doucement, et qui prend le popper du bout des lèvres. C'est un énorme barracuda !! Il fait un premier rush, mais assez timide, et en fait le combat ne sera pas violent par rapport au poisson. On voulait le relacher, mais on s'aperçoit qu'il est blessé au niveau de la queue et que c'est peu être pour ça qu'il n'a pas combattu. Du coup, il sera gardé. C'est un monstre : 1,80m pour 25 kilos je pense.

DSCN1862.JPG

 DSCN1848.JPG

 La dérive suivante, je retouche un autre barracuda, mais la taille étant largement inférieure, je n'ai pas fais de photo. Malheureusement le vent est de plus en plus fort, et les conditions ne sont pas faciles. Pas beaucoup de touches non plus. Alors que je ne m'y attends pas, belle touche sur mon surface bull, ce qui a pour effet de me faire voir le balcon du bateau de très proche, tellement la touche à été violente. Une fois le ferrage assuré, je maitrise le combat, mais c'est un beau poisson. Je passe à l'arrière du bateau, et je mets au sec une belle carangue qui doit faire au moins  20 kilos.

DSCN1866.JPG

 Le vent est de plus en plus fort, et nous oblige à revenir sur nos pas pour se mettre à l'abri. Marius fait un essai au stick, moins fatiguant à animer. Il a une belle touche. Il fèrre, et entame le combat, mais le poisson tire fort. Il lache une première fois, mais il est toujours là. Puis c'est la décroche. Vraiment dommage. Il remonte le leurre, un stick GUNS, sur lequel il ne reste plus d'hameçons ?? L'armature centrale est coupée net, la boucle de la queue est ouverte. Quelques lancés plus tard, c'est à mon tour de férrer !! Mais c'est la casse presque instantannée ? En fait c'est le petit cable acier qui a laché ? Peu être du à un serrage trop fort du sleeve, mais il avait sorti d'autres poissons avant ? Ou alors un très gros ??

Après la pause déjeuner, on reprend le popper, mais pas facile. Malik met au sec une carangue, et Marius qui insiste encore avec mon stick guns, va finir par faire une carangue bleue.

DSCN1872.JPG DSCN1877.JPG

 

Je vais terminer la journée avec une autre carangue autour de 10 kilos, heureusement que la grosse de 40 ou 50 kilos n'est pas venu a ce moment là, cela aurait été très difficile !! :-)

DSCN1882.JPG

 On prend le chemin du retour en espérant pouvoir faire un dernier coup de jig, mais les conditions sont mauvaises. On finira au jig dans la passe, mais toujours pas de touches.

 

L'ensemble du séjour à été pour moi assez décevant, avec très peu de poissons les premiers jours. Ce qui fait l'intéret de venir pêcher à Diego, c'est d'aller au cap d'Ambre, chose que nous n'avons pas pu faire à cause des mauvaises conditions. Normalement à cette époque, le vent d'est est tombé, mais la météo reste la météo. En conclusion ce secteur est trop dépendant des conditions de vent, mais c'est aussi ça qui fait que l'on peut toucher énormément de poissons, et des gros.

 

 

 

DIEGO SUAREZ

Du 12 au 16 décembre

et

Du 18 au 22 décembre 

 

 

Jour 1

 

Il est 6h30, et nous montons à bord du bateau de Philippe Maronne. C'est parti pour 5 jours de pêche avec Nicolas, Françoise et Régine. Les cannes sont disposées dans les portes cannes, les jigs et les popper dans une petite case. Nous quittons le ponton en direction de la passe de Diego-Suarez.

depart.JPG

La baie est vraiment magnifique et immense. Après 15 minutes de navigation nous arrivons à la passe qui est plutôt agitée. Le vent à l'extérieur est assez fort, et du coup c'est sportif pour la sortie.

sortie-passe.JPG

Une fois dehors, les conditions de pêche sont difficiles, pas mal de vent et la mer bouge, mais on va faire avec. On commence par le jig. Vu les conditions, je met un jig de 300 gr directement, et ce n'est pas de trop. Les premières descentes ne donnent rien, et je me demande si on est vraiment à Madagascar ! Heureusement au bout d'un moment, j'ai la première touche, et de suite je suis dans l'ambiance car le poisson à l'air fort sympathique. Il me prend du frein au grand désespoir de Philippe qui vient me le ressérer en me disant qu'on n'est pas à la Réunion ici ! Le poisson arrive en surface, et c'est un magnifique mérou rouge, points bleus de 23 kilos. Pour un premier poisson, il y a pire !! Je fais une photo, et en perçant la poche d'air Augustin et Roberto, les marins arrivent à remettre le poisson à l'eau qui repart parfaitement. Excellent !

IMGP1602.JPG

Ce poisson nous donne droit au petit déjeuner, que nous prenons avec plaisir, car il commence à faire faim ! On part en direction du sud, en faisant des arrêts pour pêcher au jig. C'est au tour de Françoise de faire son premier poisson, une jolie petite carangue entre 5 et 10 kilos. Le secteur à l'air sympathique, on enchaine quelques poissons, mais rien de gros. Alors que je me suis emmelé le bas de ligne dans le moulinet, Nicolas est pendu. Il commence le combat, et c'est au tour de Régine d'être pendu, suivi de Françoise !! Un triplé de petits poissons autour de 5 kilos ! Nicolas enchaine les touches, Carangue, rouge grand queue de 2 kilos. Régine fait de nouveau une petite carangue. De mon coté je remonte une jolie sériole d'environ 6kilos, que nous gardons pour manger.

Peche-a-Madagascar-6513.JPG

Nicolas refait un mérou de petite taille pour ici, environ 4 kilos...Je pense avoir une touche, mais finalement, c'est le fond. Augustiin prend ma canne pour me décrocher. Il y arrive assez rapidement et remonte mon jig. Il est tellement fort, qu'il arrive a toucher un poisson ! C'est une petite carangue, mais bon...

Il est temps maintenant de faire un peu de popper. Les premiers lancés ne sont pas fructueux, très peu d'activité. Puis nous trouvons un banc de petits poissons en surface. La première touche ne se fait pas attendre ! Je viens de ferrer ma première carangue ! Joli combat pour un poisson d'environ 10 kilos.

IMGP1167.JPG

Le temps que je décroche mon poisson, c'est Régine qui est en combat, c'est une carangue plus petite, mais très combative, un vrai plaisir.

IMGP1171.JPG

Le temps de se repositionner, et les poissons sont toujours là. Nicolas vient d'en férrer un ! Puis c'est au tour de Régine d'être en combat, suivi de Françoise !! Pour moi, rien ?? Un triplé au popper, une fois de plus sans moi..snif.

triple-popper.JPG

C'est francoise qui remonte le plus gros poisson, qui doit être autour des 15 kilos, un bien beau combat. Photo et remise à l'eau de tout ce petit monde.

IMGP1175.JPG

On prend le chemin du retour, en faisant quelques pauses pour lancer les poppers, mais rien de plus. C'est la fin de cette première journée, assez positive dans l'ensemble, malgré de grandes périodes sans touches aussi bien au jig qu'au popper.


JOUR 2

 

Aujourd'hui on attaque la pêche rapidement, car on commence par un coup de popper sur les patates dans la baie. Je n'ai même pas le temps de mettre les caméras en route, dès le deuxième lancé, Nicolas est attelé à une locomotive !! Malgré son frein de plus de 10 kilos, le poisson rush comme un fou, impossible à arrêter...La tresse de 100lbs touche le fond et c'est la casse ! Ca commence bien...On continue un peu le popper, mais rien. On se rapproche de la passe et on sort les cannes à jig. C'est Régine qui touche le premier poisson, un joli baracuda.

bara-regine.JPG

On avance dans la passe, toujours en prospectant au jig. C'est Nico qui tient sa vengeance !! Ferrage assuré et beau combat, ça à l'air plutôt pas mal !! Après quelques minutes, c'est un magnifique thon jaune de 28 kilos. Il va un peu oublier le gros poisson de ce matin...

nico thon 28kg

On continue le jig dans la passe, mais pas d'autres thons jaunes. J'ai enfin ma première touche après plusieurs descentes à vide, c'est un joli mérou avec de magnifiques couleurs d'environ 5 kilos je pense.

IMGP1178

Quelques instants plus tard, je met fais chopper le jig à la descente, ferrage et le combat commence. Pas mal, mais vu le frein que j'ai ça vient facilement. C'est une jolie petit carangue.

carangue-jig-moi.JPG

Regine et Françoise sont à la traîne, pas de touches ce matin. Françoise désespère et met un petit capitaine au bout de son jig. La touche ne se fait pas trop attendre, mais c'est un petit requin qu'elle remonte. Un peu de sensation tout de même.

IMGP1618.JPG

On fait la pause déjeuner, et on va faire un peu de popper. Je pêche avec ma 50 lbs au grand désespoir de Philippe, avec un stick coulant. Je viens de me faire taper, ferrage manqué. Puis de nouveau, c'est un thazard, il saute sur le leurre une première fois, puis une deuxième, mais toujours pas piqué. Le troisième saut est impressionant !! 3 mètres au dessus de l'eau, et ce coup-ci il est au bout !! trop fun !

saut-thazard.JPG thazard.JPG

Je décide de changer de leurre et de tester mes nouveaux leurres Hawaiens. Le test ne dur pas longtemps, la bouchée est trop petite pour un thazard qui me sectionne le bas de ligne d'un seul coup de dent...Pendant ce temps, Régine fait une petite carangue. Moi je teste mon gros popper HO'Okipa. Bon choix, je viens de ferrer une jolie carangue d'environ 15 kilos. Alors que je ramène mon poisson, Françoise se fait attaquer son popper par un gros thazard qui lui coupe tout, même le popper en 3 morceaux !!

crangue-popper-moi.JPG

La séance popper continue, avec quelques poissons, Nicolas s'amuse avec les thazards qui sautent pour attaquer son popper. C'est Françoise qui attrape le dernier poisson de la journée, une bien belle carangue qui lui a donné du fil a retordre !!

IMGP1623.JPG

En espérant que demain les poissons seront plus actifs au popper, et que la météo nous permettra d'aller au cap d'Ambre.

 

JOUR 3 

 

Aujourd'hui on commence par le popper. Arrêt dans la baie pour voir si la grosse d'hier n'est pas revenue....Nico fait juste une petit carangue. On continue en face de la mer d'Emeraude, et on trouve un secteur avec pas mal d'activité. C'est Nicolas qui ouvre le bal avec une jolie carpe

rouge.

 Carpe rouge pop Nico

Puis c'est au tour de Françoise de faire une jolie carangue. Le temps de décrocher son poisson et c'est à mon tour d'être en combat avec une jolie carangue. Je passe derrière pour continuer le combat et mettre au sec le poisson. De son coté Nico en profite pour faire une autre carpe rouge. Un joli doublé !

IMGP1190.JPG

On reprend la route en direction du carpe d'Ambre. On change de technique et on passe au jig. C'est Régine qui fait le premier poisson, encore un baracuda !! Une vraie spécialiste ! L'activité semble un peu mieux aujourd'hui, je fais plusieurs petits poissons, je commence par un joli vivaneau, une carangue bleue, un jobfish et un joli poisson rouge.

Job rose jour3

jobfish-moi.JPG merou-moi-jig-copie-1.JPG

C'est au tour de Nico d'être en action et il remonte une jolie carangue d'environ 10 kilos. Presque dans la foulée, je suis moi aussi en combat et je remonte quasiment la même carangue.

crangue-jig-Nico.JPG crangue-jig-moi.JPG

Nicolas vient de ferrer un petit poisson au jig. Au lieu de le remonter, il le laisse un peu "tremper"...Le résultat ne se fait pas attendre ! Gros départ, ferrage en bonne et due forme, et c'est parti ! Le poisson prend du frein, mais Nico contrôle le poisson. C'est un joli mérou d'environ 20 kilos qui arrive au bateau, le premier d'une longue série j'espère !

merou nico jour 3

C'est au tour de Françoise de faire un petit mérou au jig, mais pas facile....

merou-franoise.JPG

Les touches au jig se font de plus en plus rares, du coup je fais un essai au gros leurre souple. Le leurre ne reste pas longtemps au fond, touche et ferrage, puis plus rien ?? Je remonte, et il me reste que la tête du leurre avec l'endroit ou vient se mettre l'hameçon, tout droit ! Il va falloir renforcer le montage...

On reprend la direction du bord pour finir la journée au popper. On arrive en bordure, dans des zones de courant très fortes. J'ai la première attaque, mais sans suite, un thazard je pense. C'est au tour de Nico, un poisson vient de manquer son popper, mais un autre en a profité pour l'attraper ! Ca tire fort, mais Nico arrive à maitriser. Le poisson est sous le bateau, c'est un gros thon à dents de chien. Malheureusement le poisson arrive à se décrocher, vraiment dommage. On insiste dans la zone, mais les possons ne sont pas trop présent. Et puis, c'est de nouveau Nico qui se fait attraper le popper, vu le remou, c'est vraiment très gros !! Le poisson déroule le frein réglé à au moins 14 kilos ?? Puis ça casse, Nico se retrouve sur le cul, dégouté !! Le bas de ligne en 200 lbs sectionné ??

On prend le chemin du retour, ce sera pour la prochaine fois.

 

JOUR 4 

 

Ce matin on prends la direction du cap d'Ambre, mais en passant par la mer d'Emeraude, pour profiter du paysage. Vraiment sympathique, très sauvage, je me vois bien ici en kayak....

divers-6525.JPG

Une fois arrivé vers le phare du cap, on commence le popper dans les zones de courant. Mais il semblerait que les poissons ne soient pas dans la zone ? Nico se fait suivre par un mérou, et moi je vois une grosse masse venir sur mon popper, surement un requin ? Nicolas reussi enfin à faire un jobfish au popper, il est déja 9h30, et c'est notre premier poisson.. Du coup on prends le large pour attaquer le jig. Les débuts sont difficiles, les touches se font attendre. J'enregistre les première, avec une série de rouge grand queue.

rouge-moi.JPG

On trouve une dérive avec de l'activité, dans les courants, et des profondeurs autour de 100 m. Doublé de carangue d'environ 10 kilos, mérous, vivaneau. Nicolas qui a un coup de mou se fait surprendre par un gros poisson qui se met au trou directement, et c'est la casse... Les touches s'enchainnet tout de même avec des doublés de carangues.

carangue-jig.JPG

On prend notre repas bien mérité et on rejoint le bord, dans la zone de ce matin pour voir si les grosses bêtes ne sont pas de retour. Pas de touches, mais finalement Françoise réussi à faire une carangue de taille moyenne.

Peche-a-Madagascar-0284.JPG

On prend le chemin du retour, tout en recherchant les bancs de petits poissons en bordure. Augustin vient de repérer quelques chose. On s'arête, et une pluie de poppers s'abat sur l'eau ! Quelques suivis et des attaques timides. Puis soudain mon surface bull vient de se faire happer ! Ferrage et je suis en contact direct ! Tellement direct, et vu le frein que j'ai, je fais un premier voyage contre la balustrade..Philippe m'aide au bateau pour gagner du fond, et deuxième glissade...Je contrôle tout de même tant bien que mal, et je passe derrière pour finir le combat. Le poisson arrive en surface, c'est une belle carangue, mais le triple s'est planté sur le coté ? C'est pour ça que j'avais autant de mal...Joli poisson estimé à 25 kilos. Photo et remise à l'eau.

carangue 25kg pop

On continu notre route, pour faire une pause dans la baie au dessus des patates. Je passe la caméra à Nico, pour faire d'autres images. Bonne idée, car quelques lancés plus tard, je suis en combat avec une carangue d'une dizaine de kilos. Nico continue de pêcher, lance, et c'est la touche en direct ! Lui aussi est en combat avec une carangue plus grosse semble t-il. Je met la mienne à bord, et de son coté il finit le combat.

double-baie.JPG

La carangue d'environ 15 kilos a gobé son popper, trop profond, et du coup, malheureusement, elle ne pourra pas repartir. La journée s'achève sur ce doublé, sympa !

 

JOUR 5 

 

Aujourd'hui le vent s'est levé, et devrait aller en augmentant. On attaque au popper dans la baie pour voir, mais rien. On prend la direction du sud, et on continue au popper sur les bordures en cherchant les bancs de petits poissons. C'est moi qui fais le premier poisson, nous donnant droit au petit déjeuner, une petit carangue bleue.

carangue-bleue.JPG

On continue la prospection, mais les poissons ne sont pas vraiment réceptifs. Je pêche avec un gros stick coulant, et je me fais alpaguer ! Ferrage et le poisson prend du frein, je vois la silhouette, un poisson long, thazard ou thon ? Malheureusement, je ne saurai pas, car le poisson vient de se décrocher. Je suis déçu, surtout que les touches se comptent sur le bout des doigts. On change de technique, et on passe au jig. Pas plus de succès ?? les poissons sont en grève ou quoi ?? On arrive tout de même à trouver une dérive avec du poisson. Des petites carangues, mais ça remotive au moins...

carangue-jig-copie-1.JPG

Après plusieurs descentes sans la moindre touche, on repart vers les spots de popper, malgré un vent très fort et plutôt génant. Comme les poissons semblent difficiles, je pêche avec ma petite canne. J'arrive à faire un

e carangue de petite taille, mais avec ma canne, c'est un vrai régal ! Il y a quelques minutes que j'ai mis à bord mon poisson, et Nicolas vient de se faire attaquer son popper. Gros remou, et gros démarrage sur un frein ultra sérré. Nicolas a vu le dos de la carangue sortir pour l'attaque, c'est une très grosse !! Philippe essaye de tracter le poisson dans des fonds plus importants, car avec 10 mètres d'eau, ça risque d'être difficile. Le combat se déroule bien, on a gagné du fond, ça devrait le faire...

combat-nico.JPG

Nicolas n'a vraiment pas de chance, alors que le combat semblait gagné, le poisson vient de se décrocher ?? Quel dommage, ce gros poisson aurait sauvé notre journée très médiocre. On prend le chemin du retour, c'est finit pour Régine et Françoise. Demain pour nous c'est repos, ça va faire du bien....

 

JOUR 6 

 

Après avoir récupéré Malik et Julien qui vont nous accompagner pour les 5 prochains jours, nous voilà reparti ! On commence par un coup de popper dans la baie, mais rien ce matin. La mer est vraiment belle ce matin. On change de technique immédiatement et on commence le jig dans la passe pour voir ce qu'il en est. Les touches se font attendre, mais finalement c'est Malik qui ouvre le bal. C'est un vivaneau de petite taille, mais il nous permet de prendre le petit déjeuener. J'avais oublié de préciser, mais a bord du bateau, on ne prend pas le petit déjeuner, tant que le premier poisson n'a pas été pris...

vivaneau-malik.JPG

On prend la direction du cap d'Ambre, en faisant quelques pauses au popper. Cela permet à Julien de prendre sa première carangue. Décidément, les nouveaux sont à l'honneur ce matin ! On retrouve nos zones de bordure avec le courant. Nicolas a des touches, mais il décroche tous ses poissons. 5 ou 6 poissons décrochés ? Il arrivera tout de même à faire un jobfish, tout comme Malik qui fait son premier poisson au popper. De mon coté j'ai mis mon gros stick Ho'Okipa, et je viens de férrer une touche, le poisson vient doucement, ça n'a pas l'air gros....et puis en se rapprochant, c'est le rush, et il se décroche ?? Dommage....On prend la direction du large pour le jig. Le temps de trouver les poissons, et c'est de nouveau Malik qui se distingue ! Il nous remonte un thon à dents de chien d'une dizaine de kilos. On n'a pas réussi à en faire pendant 5 jours, et lui il arrive et voilà....

TDC Malik jour 6

On change de secteur, et les touches s'enchaînent. Je fais un rouge, un jobfish à la descente, carangue bleue, et une jioli carpe rouge. Ma première au jig.

caroe rouge pop jour6

C'est au tour de Nicolas d'entrer en action, il s'attaque aux pélagiques !! Il commence par une dorade coryphène de 8 kilos environs. Puis c'est un thon banane qu'il amène au bateau, mais le temps de le gaffer, le bas de ligne passe dans sa gueule, résultat garanti ! Il enchaine avec plusieurs rouges grand queues.

rouge-mpi.JPG

On fait la pause déjeuner, bien méritée. A peine le repas terminé, je redescend mon searock de 400 gr. Première touche manquée ? je renvoi le jig, et deuxième touche encore manquée...La troisième sera la bonne ! Je viens de férrer, mais le poisson ne se laisse pas faire, c'est du lourd. Je pompe fort pour le décoller du fond, et c'est gagné. C'est un superbe mérou d'environ 18 kilos qui vient de percer la surface !! Joli coup juste après le repas..

mérou jour 6

On se repositionne, et les touches reprennent. Julien qui ne connait pas bien le jig nous observe pour l'instant, mais ça va venir. Pour l'instant c'est Malik qui vient de férrer. Le poisson monte rapidement en surface, ça va sauter...Espadon ?? Non, c'est une belle dorade mâle, qui saute dans tous les sens....Magnifique !!

Peche-a-Madagascar 6555 IMGP1200

Les poissons sont assez actifs, et on a régulièrement des touches, mais rien de bien gros, rouges, petits mérous. Puis c'est Julien qui s'y met et il sort sont premier poisson au jig, un joli mérou avec de belles couleurs appelé "babonne royale". Je ne suis pas sur de l'orthographe...

babonne julien jour6

La journée s'achève sur ce poisson, car il est temps de rentrer. Le vent s'est levé et le retour va être assez humide, surtout dans la baie, avec le vent de face.


JOUR 7 

 

Ce matin on part directement vers le cap d'Ambre pour une séance jigging. Une fois surplace, on attaque la pêche, mais les premières descentes ne donnet rien. Puis Philippe trouve le poisson, et c'est parti ! Julien commence par une petite carangue bleue, et moi je commence d'entrée par un joli mérou qui approche les 10 kilos !

1-er-merou-moi.JPG

Les touches s'enchaînent, Malik fait un superbe poisson, très combatif appelé "Mme també".

mme també jour7

Puis c'est au tour de Julien d'entrer en action, et de remonter un beau mérou qui lui a donné pas mal de fil à retordre, et qui doit lui aussi avoisiner les 10 kilos.

mérou julien jour 7

Pour moi, les touches sont rares ce matin, je cherche le bon jig, mais j'ai du mal à le trouver..Nicolas lui remonte un joli vivaneau, accompagné par un requin qui ne manquera pas de se servir un petit morceau au passage ! Pendant ce temps, Malik fait une belle carpe rouge au jig, qui repartira sans trop de difficultés. Pour les mérous, ce n'est pas toujours le cas, mais la technique d'Augustin, perçage de la poche d'air permet d'en relacher pas mal tout de même.

carpe rouge jig jour7

C'est un peu la folie sur le bateau ! Malik vient juste de mettre son poisson à bord, Nicolas vient de ferrer, et Julien est lui aussi pendu !! Ils remonte chacun une belle carangue. Moi aussi je suis de le fête, j'ai trouvé le jig qui va bien !! Je remonte un joli rouge grand queue.

doublé carangue jour 7 rouge-moi-copie-1.JPG

Les poissons sont actifs ! Même les Dorades tournent autour du bateau. Julien se saisi de ma canne 50lbs équipé d'un petit stick, et la dorade ne résiste pas longtemps ! Malheureusement il n'avait pas vérifié le frein et le ferrage n'a pas été efficace ! Elle se décroche rapidement.

On reprend la séance de jig, et on ne s'ennui pas ! Pas mal de petits et moyens poissons, mais les touches sont là ! Malik fait une carangue, Julien aussi, Nico et moi des mérous pas très gros...

DSCN1342.JPG DSCN1343.JPG

DSCN1348.JPG DSCN1351.JPG

DSCN1354.JPG DSCN1358.JPG

Pendant ce temps Malik pense être accroché au fond, mais le fond déroule beaucoup, plus que le dérive ! Il vient de se faire surprendre par un gros surement !! Le temps de refaire le montage, et il est de nouveau en action avec une superbe babonne. Magnifique poisson, qui regagne les profondeurs avec facilité.

babonne malik jour7

Moi non plus je ne suis pas en reste, et je met au sec un joli mérou également. Mais malheureusement pour lui, il n'arrivera pas à repartir, ce n'est pas toujours facile...

DSCN1378.JPG

Malik vient de ferrer, mais le poisson n'a pas l'air très gros. Il tire doucement dessus pour jauger la taille de celui-ci, mais il n'a pas trop le temps de l'aprécier ! Deuxième démarrage, et la ce n'est pas la même chose !! Ca tire méchant, et le frein déroule !! Malik essaye de contrôler tant bien que mal, heureusement on est sur le tombant. le premier rush est passé, et Malik remonte le poisson. C'est lourd, très lourd !! Le poisson arrive en surface, et c'est un très gros mérou, avec au coin de la gueule un petit rouge ! Incroyable !

DSCN1390.JPG

C'est l'euphorie à bord !! On monte le poisson dans le bateau, et on regagne la côte pour s'abriter du vent, manger et prendre des photos. Le poisson est pesé à 48 kilos, percé et dégonflé, puis remis à l'eau à proximité du bateau. Il reprend des forces, mais n'arrive pas à se remettre droit. Il ne repartira pas.

merou 48 kg

Il est déja 14 heures, on reprend le chemin du retour en s'arrêtant pour faire des essais au popper. Les poissons ne sont pas réceptifs, pas de touche. On rentre en croisant un bel orage, avec un bel arc en ciel, superbe !!

GOPR1116.JPG

 

 

JOUR 8 

 

Ce matin comme tous les matins, départ à 6 h15 de l'hotel à l'arrière du pick-up avec les cannes, direction le ponton.

DSCN1288.JPG

On monte à bord, et on est parti, direction le cap d'Ambre. Tant que la météo le permet, on en profite ! On commence par du popper sur les bordures habituelles à la recherche des grosses bêtes. Mais aucun poisson dans le secteur. On essaye pourtant tous les poppers, les sticks, rien à faire ? On prend la direction du large pour passer au jig. Je suis le premier en action, première descente, première touche !! Mais rapidement je déchante, à peine le combat engagé, je me fais couper ! La journée commence bien...On trouve les poissons et les touches commencent ! On attaque petit, avec des jobfishs, et des petites carangues. Julien fait une petite sériole.

DSCN1422.JPG

Une dorade tourne autour du bateu. Je prend ma canne de 50 lbs et je lance mon petit stick coulant. La dorade va vers le leurre, le suit, j'accélère, et elle prend !! Elle fait quelques sauts avant de se calmer et de tourner autour du bateau. Je la laisse se fatiguer un peu, mais elle part en rush et se décroche !! Mince dommage, mais un bon coup de ligne !

dorade.JPG

On continue le jig, et Julien vient de férrer sèchement ! Il commence à remonter le poisson, mais on voit la tresse qui remonte vers la surface à vitesse grand V... Il saute !! C'est un marlin d'environ 150 kilos qui vient de crever la surface et en même temps de casser la ligne de Julien !! Vraiment hallucinant on est tous sur le cul !! On se remet de nos émotions en remontant quelques poissons, commes des capitaines entre 3 et 4 kilos. Du coup on en met un en vif, on ne sait jamais...

DSCN1432.JPG

On arrive sur le coin des mérous, et c'est parti ! Je commence avec un petit rouge point bleus, puis c'est Malik qui en fait un plus joli. Julien nous sort une autre espèce, un bien beau poisson, et c'est Nico qui ferme la marche avec un très joli rouge points bleus.

rouge points bleus jour8 rouge ponts bleus malik jour8

Mérou patate julien jour 8 rouge points bleus nico jour 8

Julien enchaîne les touches ! Carangue, carpe rouge, beau thazard ! il nous fait un véritable festival !

carpe rouge julien jour 8 thazard julien jour8

Mon jig vient d'arriver en bas, et je commence l'animation. Arrêt net, et je ne peux rien faire ? C'est le fond je pense. Philippe me dit, fèrre ! C'est un poisson ! J'essaye, mais impossible, je passe à l'arrière, et je pompe pour essayer de gagner du fil, mais c'est la casse. J'avais repéré une faiblesse sur ma tresse et je pense que c'est à ce niveau qu'elle a cassé. Je ne suis pas sûr que c'était un poisson, mais bon...Augustin me refait le montage, pendant que mes amis touchent quelques petits poissons.. Je redescend mon jig et c'est parti ! Julien qui est à coté de moi vient de férrer. Il commence à remonter, alors que moi je redescend mon jig. Je m'arrête car je vais le gener. Je passe par dessus lui, et je reprend l'animation. De nouveau, c'est un arrêt net ! Je ne peux pas ferrer, car le poisson que Julien vient de remonter est mélé dans ma tresse. Le temps que les marins fassent le nécessaire, le poisson me prend du fil...C'est bon, je peux commencer le combat ! C'est lourd, mais ça monte tranquillement. C'est une fois de plus, un très beau mérou, estimé à 20 kilos environ !

mérou 20 kg jour8 mérou 20kilos jour8

On termine sur ce poisson, et on prend le repas bien mérité. Une fois terminé, le bateau reprend la direction de Diego. On refait une bonne session jig au large de la passe. On trouve les poissons rapidement. Julien commence par une petite carangue, et moi je fais un joli baracuda.

bara-moi.JPG

Les touches s'enchaînent, Julien est pendu, puis malik, et Nico. Ils font un traffic, pour passer les uns au dessus des autres, et démeler les cannes...Je suis mort de rire. Je fais 2 jobfishs et une petite carangue bleue qu'un requin suit au bateau et hésite à croquer ! C'est ensuite le quart d'heure de Malik, il nous sort carpe rouge et carangue.

DSCN1466.JPG DSCN1468.JPG

Ces poissons terminent cette journée, et on reprend la direction de Diego, mais comme le vent est bien levé, le retour est plus qu'humide ! heureusement qu'il y a des cirés à bord !!

retour

 

 

JOUR 9 

 

Ce matin on débute comme souvent par quelques lancés de popper dans la baie. Mais rien non plus ce matin. On continue par un peu de jig dans la passe, juste pour permettre à Malik de faire un petit mérou, qui nous donne droit au petit déjeuner. Rapidement on repasse en mode popper. On trouve des bancs de fusillers en face de la mer d'Emeraude, et c'est parti pour un quart d'heure de folie !!! C'est Malik qui est le premier en action et il remonte une carpe rouge.

carpe rouge pop jour 9

Puis c'est à mon tour d'être en prise avec une autre carpe rouge sur ma 50 lbs. Je commence le combat, et Malik vient de ferrer une carangue. Julien qui est devant est aussi en prise avec une carpe rouge, sur sa petite canne et son stella 5000. Pas le temps de mettre mon poisson à bord, et Nico vient de ferrer ! Tout le monde est en action !! Carpe rouge pour moi, que je met à bord. Carangue pour Malik, et carpe rouge pour Julien. Le combat de Nico s'éternise...A juste titre il remonte un joli thon à dents de chien d'une vingtaine de kilos ! Superbe !

carpe-rouge-moi.JPG carrangue pop malik jour9

TDC popper 20 kg jour9

Tout ce beau monde repart à l'eau après la photo. Le temps que Nico remonte son poisson, je relance mon popper, et je me fais attaquer de nouveau, mais sans suite. Quelques lancés plus tard, alors que je suis à l'arrêt et que je regarde Nico, de nouveau une tape dans le leurre ?? Sont fous ici ! Le moment d'euphorie est passé, et on reprend le chemin du nord. On arrive sur les zones de bordure et on continue le popper. On est parti pour une journée popper on dirait !! Aujoud'hui, j'ai du mal ? Pas trop de touche. Je teste d'autres poppers, mais sans succès. C'est Philippe qui à l'avant vient de férrer une grosse touche ! Il pompe comme un fou et seche la carangue de 25 kilos au moins en quelques minutes ! Halucinant...

DSCN1477.JPG

On reprend la séance après une pause déjeuner. Je suis fatigué et je veux me reposer avec ma petite canne, mais Philippe me tend la grosse canne et me dit "allé pop !! ". Je pense au gros poisson et je prends ma canne à deux mains ! Julien lui est de nouveau avec sa petite canne, et il a raison, il vient de ferrer une carpe rouge qu'il arrive à mettre au sec. Quelques instants plus tard, il a de nouveau une touche, mais cette fois ça se corse... Le poisson prend du frein. Philippe décide de l'aider au bateu, mais il est trop tard, c'est la casse. On continue de s'acharner à lancer des gros poppers, et pour Malik c'est payant ! Il est en combat avec un beau poisson qui lui en fait voir de toutes les couleurs ! Même le fond du bateau d'un peu plus prêt... :-) C'est une belle carangue, mais pas un monstre.. On imagine une de 50 kilos...

carangue pop2 malik jour 9

Les poissons ne sont pas trop actifs, en tous cas sur mes poppers, et je désespère.. Pendant ce temps Nico sort un petit thon jaune de moins de 5 kilos. Rien a voir avec celui de 42 kilos fait l'année dernière ! On fait un échange de canne avec Malik, pour voir. Dés son premier lancé, c'est un thazard qui saute avec le leurre dans la gueule ! J'ai le chat noir aujourd'hui..

thazard-copie-1.JPG

On reprend le chemin du retour en faisant quelques haltes, mais sans touche. On arrive à la passe et on fait enfin du jig !! Malik se met en action tout de suite et sort un petit thon à dents de chien. Puis plus rien. Mais pas pour longtemps, on a trouvé le poisson. Julien fait une Babonne, Malik un mérou, Nico un mérou rouge points bleus, et moi rien ?? Je change de jig sur les conseils de Malik, qui me dit, ils veulent du bleu. Il est fort ce Malik ! Il avait raison, je viens de ferrer mon premier poisson, un mérou. Pendant ce temps, Julien vient de remonter un miniscule jobfish, taille idéale pour le vif.. Il redescend, et la touche ne se fait pas attendre ! Grosse touche ! Alors qu'il est en combat, je me fais attraper à la descente. C'est lourd, ça prends du frein, j'essaye de contrôler, mais ça finit par casser ? Dommage, ça devait être fort sympathique.

casse.JPG

Julien lui arrive à terminer son combat, et remonte un superbe mérou rouge points bleus avec le jobfish au coin de la gueule toujours vivant ! 

mérou points bleus julien jour 9

Du coup, c'est reparti pour une nouvelle descente ! Même chose, la touche ne se fait pas attendre ! Gros départ, impossible à arrêter..Julien arrive quand même a prendre le dessus, et remonte le poisson. Mais ce coup-ci, c'est un requin. Nicolas lui aussi remonte une bonite, le vif idéal, mais comme son jig coute un peu cher il hésite à faire tremper ! Surtout que Malik vient d'en faire la facheuse expérience... PLus de jig, coupé net. De mon coté, le temps de remonter ma ligne rapidement, je n'ai pas eu de touche. C'est Malik qui conclu cette journée avec un mérou. J'espère que demain ça ira mieux, car aujourd'hui, pour moi, pas top...

 

JOUR 10 

 

Ce matin pour le dernier jour du séjour, je suis motivé à bloc ! Surtout qu'hier, je n'ai pas eu ma dose de touche. Reste à savoir si le physique va suivre, car après 10 jours, ça commence à tiré de partout... Aujourd'hui la mer est superbe, pas une ride de vent. On prend la direction du sud, et on commence par du popper. Les premiers groupes de petits poissons ne donnent rien, mais les suivants sont plus actifs. On attaque par des poissons poulets, ou jobfish, mais des beaux, pas ceux de la Réunion...Puis en changeant de leurre je fais la première carangue de la journée, ça fait du bien !!

carangue-pop-1.JPG

On se décale pour gagner un peu de fond, et passer au jig. Mais les poissons ne sont pas dans le secteur, on reste un moment sans faire de poisson, et on commence à s'impatienter. Philippe lance les paris en regardant son écran de sondeur, mais dessous rien...Sauf pour Julien qui vient de ferrer, un beau poisson. Une très belle carangue qui lui a donné du fil a retordre, et qui a aussi sauvé les paris !!

Carangue jig julein jour 10

Il est temps de prendre le large. Philippe nous amène dans un lieu mythique, SHARKLAND !! C'est un haut fond de 80 mètres situé dans des profondeurs variants entre 200 et 300 mètres. Il est clair que ça porte bien son nom. A peine arrivé, les premiers requins commencent à tourner autour du bateau. Cela fait 8 minutes que nous sommes arrivé, et je viens de ferrer ma première touche. Je commence à remonter le poisson, et puis je ne peux plus...Le requin est arrivé et c'est parti ! Après plusieurs minutes, il est à coté du bateau et Augustin vient de couper l'hameçon. Un poisson estimé entre 70 et 80 kilos.

requin-moi.JPG

C'est au tour de mes camarades de subir le même sort. Malik remonte la moitié d'un capitaine, Julien vient de se faire casser en remontant, et Nico est en combat et remonte un requin un peu plus gros que le mien.

  morceau malik requin nico

Le challenge est de remonter un poisson entier ! Chose que Philippe arrive à faire, puis c'est moi qui le copie et j'arrive même à en remonter 3 sans me faire manger. Julien lui aussi remonte un vivaneau.

 poison 1 moi  poisson 2 moi

Pas facile de remonter un poisson dans ces conditions....

divers-6607.JPG

On fait la pause déjeuner. Je refait un essai pour remonter un 4 ème poisson, mais je n'y arriverai pas, ils sont partout !

requin jour 10

Bon on a assez rigolé, repassons aux choses sérieuses, et allons voir si les carangues sont dans le secteur. On attaque doucement, mais pour le moment on ne trouve pas les poissons. Puis on arrive sur une chasse immense, des milliers de petits poissons sautent partout avec à leurs trousses, des thons ? Je lance dedans et la touche ne tarde pas, ce sont des bonites de taille moyenne. Je commence à ramener mon poisson, tout comme Nico qui est attelé lui aussi. Mais un gros remou vient arrêter ma progression, c'est un énorme requin qui a saisi ma bonite...Je suis mal, mais finalement il lache sa proie qui arrive au bateau en mauvaise état. On poursuit la chasse, et j'arrive à faire une 2 ème bonite, mais ce n'est pas la folie. Julien lache sa canne à popper et descend un jig. Très bonne idée, il anime deux fois, et c'est la touche !! Le poisson prend du frein et Julien n'arrive pas à reprendre le dessus. Puis le poisson se calme et Julien commence a remonter une superbe carangue ! Joli coup !

carangue jig 2 julien jour 10

On poursuit notre route vers la baie de Diego, et en chemin on trouve des bancs de fusillers. Les poissons semblent autour, je viens de rater une touche à 3 mètres du bateau. On se deplace vers d'autres bancs pour voir. Malik vient de se faire suivre, et c'est la bonne, pendu !!! Je regarde la touche, et je reprend mon animation, mais pas longtemps. Mon popper vient de disparaitre dans un gros remou ! Je ferre et je suis en contact. Le poisson prend du frein alors qu'il est fortement sérré ? Je passe derrière pour finir mon combat. Malik vient de mettre à bord une jolie carangue. Mon poisson arrive au bateau également et c'est une carangue de très belle taille, la plus grosse du séjour pour moi au popper !!! Estimé à une trentaine de kilos.

carangue pop malik hour 10

carangue 30 kg opo jour 10

On termine dans le secteur pour rentrer dans la baie et jeter nos derniers poppers. Julien vient de faire monter un sous-marin !! Le poisson à pris son popper et le rush est puissant. Le frein du stella sérré à fond déroule. Mais le poisson vient de lacher. Quel dommage on aurait pu finir sur une big one !!!

Retour au ponton, et c'est ainsi que ce termine ce séjour. Pas toujours facile, mais avec de la percévérence on arrive à toucher de vraiment beaux poissons.

A refaire !!!! ;-)

 

 




Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : La pêche en kayak Hobie
  • La pêche en kayak Hobie
  • : Ma passion la pêche, et plus particulièrement la pêche en kayak. l'objectif est d'arriver à attrapper tous les poissons en kayak !!
  • Contact

Dernière vidéo

                                                                   

Recherche