Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Sortie du 4 mai

 

Arrivée comme d'habitude, au petit port de la Possession, et c'est reparti pour un tour !! Les trois kayaks sont prêt et nous voilà parti ! C'est JB qui est sur le révolution, Benjamin et Marie sur l'Oasis, et moi sur le pro-angler. Les vifs ne sont pas difficiles ce matin, on arrive à en faire pas mal. Sauf marie qui attrape des mauvais poissons !

IMGP1776.JPG

 On met les vifs en place et on part vers le nord, rejoindre JB qui est déjà dans le coin. Benjamin et Marie se font tranquillement au maniemant du kayak. On se positionne pour une petite dérive. J'en profite pour faire un peu de Jig, et montrer la technique. C'est à ce moment que j'ai un départ. Je fèrre le poisson, mais cela semble assez petit. Effectivement, c'est une bonite d'environ 4 kilos. Le temps que je la ramène au kayak, Benjamin a aussi un départ, mais malheureusement, le poisson à laché. Surement une autre bonite qui a tué son vif !

bonite-copie-4.JPG

 On remet des vifs et on se repositionne sur le plateau pour voir s'il y en a d'autres. Je me remet en dérive et refait un peu de jig. J'ai un nouveau départ, mais très court ? Je remonte le vif pour voir. Il a deux grosses entailles sur le ventre, mais le poisson n'a pas engamé ? On part en direction du sud. JB y est déjà, et il vient de décrocher un poisson à l'inchiku. On arrive vers lui et il refait une autre touche. Il remonte une petite carangue, qui repart tout de suite à l'eau. On continue notre chemin, tout en discutant. Mais les touches se font rares..Une houle commence à arriver dans la baie, due je pense aux gros nuages et au rideau de pluie qui arrive de St Denis. On se repositionne en dérive pour faire un peu de jig, car j'ai un peu de détection au sondeur. Une fois de plus, alors que je suis en train de descendre le jig, c'est le départ. Le fil déroule fort, je remonte ma canne à jig le plus vite possible pour férrer le poisson. Il y est !! Ce n'est pas une bonite, et tout de suite j'annonce au talkie-walkie, que c'est un gros poisson !! Il reste en surface et tire du frein ? J'ai attrapé un requin ? Non, le poisson se décide enfin à sauter ! C'est un espadon voilier. Il bataille bien, et me tracte le kayak tranquillement. De temps en temps, il sort la tête de l'eau pour essayer de se décrocher.

saut.JPG

Après une bonne bataille, le bas de ligne arrive au kayak. Malheureusement, je vois du sang qui s'échappe des ouies du poisson, il doit être piqué profond. Je saisi le rostre, et effectivement, il ne pourra pas être relaché. Je décide de le garder. Une barque passe à proximité de nous, ce sont des gars du petit port que je connais. Je leur fais signe de venir. Ils s'approchent, et je leur donne le voilier pour qu'il le ramène à terre, et je leur en fais cadeau. Si on peut faire plaisir...

IMGP1789.JPG

On décide de continuer un peu, et je remet un vif à Benjamin. JB lui prend la direction du port, et après 5 minutes, je m'aperçois qu'il a pris la bonne décision. Le vent est en train de rentrer fort et la pluie arrive. On décide de rentrer. Ce sera tout pour aujourd'jui, et c'est déjà pas mal !!!

 

 

 Sortie du 3 mai

 

Départ de bonne heure, comme d'habitude du port de La Possession, en compagnie de Nicolas et de son copain Yoan sur le biplace. Moi je suis avec le Pro-Angler. Dès la sortie du port on trouve des bancs de bancloches, mais ce matin ils ne sont pas faciles. Nicolas change pour trouver la bonne mitraillette. De mon coté, j'arrive tout de même a en faire quelques un. On est toujours à la recherche des vifs, pour en avoir tout de même un minimum, et c'est vers le nord que je trouve un gros banc, et que j'arrive à en faire des jolis. Je pars vers le large, et Nicolas me rejoint pour récupérer un vif.

Capture.JPG

 On prend la direction du large, afin de se positionner sur le plateau et éventuellement faire un peu de jig. On commence à jigguer, et Nicolas m'annonce un départ ! Le poisson est au bout et il commence le combat. Il est équipé d'une canne HART faite pour le lancer du bord, avec un moulinet de surf-casting. Du coup il a beaucoup de mal à monter le poisson, et je pense que c'est un gros ! Mais en fait non, c'est juste une bonite de 7 kilos !! Si il touche un gros poisson avec sa canne, il va avoir beaucoup de mal !

bonite-copie-3.JPG

 Alors que Nicolas se replace pour le jig, je décide de partir au large, pour voir s'il n'y à pas du gros..Nicolas me demande les points au GPS pour le jig. Alors qu'il se met en dérive sur un point, et que moi je reviens du large sans touche, il m'annonce une nouvelle touche au talkie-walkie. Je me dirige donc vers lui. Cela fais déjà 10 minutes qu'il est en combat quand j'arrive sur lui, et une fois de plus, la canne est au maximum, le scion dans l'eau ! Il n'arrive pas à le décoller du fond. Finalement à force de tirer, le poisson finit pas monter. C'est un superbe thon jaune d'au moins 17 kilos !!

IMGP1766.JPG

 Il nous à fait faire beaucoup de chemin..Du coup on se remet en route vers le port. Je dis à Nicolas, qu'on va faire un passage vers les bouées. J'ai un départ ! Je fèrre, je sens le poisson, puis il lache ?? Je ramène et le poisson revient, puis plus rien ?? Arf ! Je me suis fais couper ! Je remet un hameçon et un vif. Deux minutes plus tard, nouveau départ, mais très rapide...De nouveau coupé ! Bon ça suffit, je met le bas de ligne en acier. On fait un tour, et on prend la direction du port. Je croise Jean-Marc qui rentre aussi, et c'est le départ ! Si c'est le thon banane, il va ramasser !! Je me met debout, et je tracte sur le poisson. C'est un joli thon de 14 kilos, avec une très grosse blessure !!

IMGP1772.JPG

 A mon avis, il a du subir une attaque d'un marlin, qui lui a transpercé l'opercule, et le rostre a frotté sur la peau du thon qui en se débattant s'est échappé..Ce n'est que ma théorie ! Cette fois, c'est le retour au port, avec le kayak bien chargé.

 

 

Sortie du 21 avril

 

En ce samedi matin j'amène mon fils Maël pour une partie de pêche en kayak. Thomas nous rejoint accompagné par ses parents. Il est 6h et on met les kayaks à l'eau. Jean-Baptiste accompagné de Quentin est la également pour tester son nouveau kayak. C'est sa première mise à l'eau ! Il y a également Philippe avec son K-largo qui est venu voir comment ça se passe. On part à la recherche des bancloches. Pas de difficultés, on arrive à en faire rapidement. J'en passe 2 à JB, qui met en place ses vifs et part au large avant de prendre la direction du port. A notre tour de mettre en place les vifs. Maël est équipé, et je met en place pour Thomas également. Nous voilà parti en direction du nord. Un quart d'heure plus tard, Thomas a son premier départ ! Malheureusement, le poisson à laché. On remet un vif neuf et on repart. Vers le nord, on trouve d'autres kayaks. Trois exactement, il y a Emile, Eric et Alain. Maël va faire un tour vers eux pour les saluer. Grace au talkie walkie, il me signale que sa canne s'est tendu. Son vif est lacéré, son frein devait être trop sérré...Il revient vers moi pour mettre un nouveau bancloche. Alors que je suis en dérive et que je l'attends, je fais un peu de jig. Bonne idée, je viens de sortir une petite bonite. Je la remet à l'eau rapidement. De son coté, Thomas a un nouveau départ, mais une fois de plus le poisson à laché prise...Mince alors, même avec un hameçon autoférrant, rien à faire ?? On refait un petit tour sur le plateau, et alors que je suis en train de jigger, j'ai un départ sur mon vif ! Ferrage, mais ce n'est pas gros..C'est de nouveau une petite bonite. Malheureusement pour elle, elle a avalé l'hameçon. Je la conserve, pour Thomas qui repartira avec. Alors que l'on tourne toujours dans le coin, JB nous rejoint, pour lui, c'est le calme plat !! Thomas a un nouveau départ, cette fois, c'est sérieux, et c'est au bout ! Le poisson sort du frein, ça à l'air plutôt sympathique !! Grosse bagarre, et il commence à avoir mal au bras ! C'est une jolie carangue d'environ 10 kilos qu'il met au sec. Une petite photo et on la remet à l'eau !

IMGP1744.JPG

 On remet les vifs en place et on prend la direction du port. On va faire une petite séance de jig pour finir la matinée. Le vent commence à se lever, mais ça devrait aller. On se fait quelques dérives, et Thomas découvre cette technique plutôt fatiguante. Malheureusement, aujourd'hui, pas de touches. On rentre au port, après 5 heures de kayak. Matinée difficile, mais avec quelques touches tout de même et un beau poisson pour Thomas.

La vidéo du combat...

 

 

 

 

 

 Sortie du 19 avril

 

Il est 5h45, les 2 kayaks sont prêts, mais Pierre n'est toujours pas arrivé ? Je lui passe un coup de fil, son réveil n'a pas sonné. Le temps de faire la route, on met tout de même les kayaks à l'eau vers 6h30. j'espère que ce ne sera pas trop tard pour faire les vifs. Au début, pas facile, et finallement on finit par les trouver. Bancloches et pêchecavales rejoignent le vivier. On les met en place et on prend la direction du nord.

IMGP1737.JPG

 J'ai monté un bas de ligne classique pour Pierre, hameçon circle sur fluorocarbon. Moi je continue à tester mon montage double hameçons sur bas de ligne en titanium. On arrive sur la bonne zone, et effectivement, Pierre vient d'avoir un départ. Je remonte mon vif et me dirige vers lui, c'est pas très gros me dit-il. Je lui répond de se méfier car c'est souvent en arrivant à la verticale que les poissons s'énervent. Et j'avais raison, une fois sous le kayak, ce n'est plus la même chose !! Le poisson tire fort et Pierre a du mal à le faire monter. Normal, c'est un magnifique thon jaune, que je saisi par la gueule avec ma pince pour le mettre à bord. Il est piqué profondément, et je décide de le garder. Ma pince allant jusqu'a seulement 16 kilos, je pense qu'il doit faire juste un peu plus, environ 17 kilos.

IMGP1740.JPG

 On remet en place des vifs neufs, et nous voilà reparti vers le nord. Malheureusement, le vent s'est déjà levé, et pour la pêche au jig, c'est  foutu. On continu donc à promener nos vifs, et Pierre a de nouveau un départ. Cette fois, c'est effectivement petit, c'est une bonite. Elle a aussi avalé le vif, et je suis obligé de la garder. On repart de nouveau face au vent, mais les conditions sont de plus en plus dures. Je dis à Pierre qu'on fait une boucle et on reprend la direction du port. Vers 10 heures, on est déjà rentré, mais avec un beau poisson, c'est déjà pas mal.

La vidéo de la prise.

 

 

 

 

 

Sortie du 14 avril

 

La baie de la Possession étant calme en ce moment, on profite pour exploiter le spot. C'est Christian, accompagné de Eddy qui arrivent au port. Christian prend le pro-angler, eddy le révolution. Ray est avec moi sur l'oasis. Nous voilà parti pour faire les vifs. On a aucun problème à les trouver ce matin. On les met en place et on se dirige vers le nord. A peine 5 minutes plus tard, départ sur la ligne de Ray. Puis plus rien. On remonte le bancloche, coupé net juste derrière la tête..On rejoint Christian pour remettre un nouveau vif. On reprend notre route tranquillement. Christian est un peu plus au large. Eddy nous rejoint, et je vais monter un jig pour essayer sur le plateau. Christian arrive à son tour, mais il a mis du temps car il était aux prises avec un gros poisson à rostre ! Il ne sait pas trop ce que c'était car son rostre était plutôt court, et pas de voile ? Un marlin avec le rostre cassé ? Un lancier ? On ne saura pas, dommage ! Alors qu'on discute, ça demarre sur ma canne, mais ça lache rapidement. J'ai pourtant deux hameçons sur mon montage, et le poisson ne s'est pas piqué ? Le vif est lacéré...

bancloche-copie-1.JPG

 Juste le temps de remettre un vif, et c'est Christian qui a un départ. Le combat n'est pas violent, c'est une petite bonite qu'il décroche et remet à l'eau rapidement.

bonite-christian.JPG

 On continu notre tour en direction du plateau pour voir si les bonites sont dans le secteur. Effectivement, c'est au tour d'Eddy de férrer un poisson. C'est un peu plus gros, et c'est aussi une bonite d'environ 6 kilos qu'il remet également rapidement à l'eau. J'étais un peu loin pour bien voir le poisson, mais ça donne une idée...

bonite-eddy.JPG

 On reprend la direction du port, et mes points à jig. Christian lui retourne vers le large, des fois qu'un autre poisson traîne dans le secteur... Eddy a un gros coup de mou, et décide de rentrer prématurement au port. Pas d'autres départs pour le moment, et pas de touche au jig non plus. Je me place dans l'axe du port pour voir, et je décide de changer de jig. Je n'ai pas le temps de finir, et la canne de Ray demarre. Le combat n'est pas violent, et c'est une nouvelle petite bonite qui va repartir à l'eau. C'est mieux que rien !

bonite--ray.JPG

 On refait quelques dérives au jig, masi pas plus de touches. Il est 11 heures, et on décide de rentrer. Les gros poissons, ce sera pour la prochaine fois.

 

 

SORTIE DU 12 AVRIL

 

Rendez-vous est pris avec Lionel et Jean-Batiste à 5h15 au petit port de la Possession. Nous mettons à l'eau 2 kayaks, le révolution pour Lionel, et l'oasis pour JB et moi. Nous trouvons les vifs juste à la sortie du port, et rapidement on a ce qu'il faut. On se dirige vers le nord, en espérant que les thons ou les bonites soient dans les parages.

IMGP1731.JPG

 Pour l'instant l'activité est plutôt faible. Lionel nous rejoint, il a choisi de pêcher uniquement au jig, car il veut tester sa canne et quelques jigs. Les conditions de mer sont bonnes et s'y prêtent. Après un passage sur le plateau sans touche, on retourne vers le port. On jette un coup d'oeil aux vifs. Celui de JB est mort et porte une trace d'attaque. On essaye de refaire un vif, mais rien. Du coup on rejoint Lionel qui a le vivier avec les provisions. Il nous dit qu'il à fait une belle carangue au jig, d'environ 10 kilos. Super ! Le vif est en place, on se repositionne pour faire du jig. Mais avec 2 cannes au vif et 2 cannes à jig, c'est compliqué ! Je m'emmèle dans mon vif, et alors que j'essaye de remettre de l'ordre, JB vient de férrer une belle touche au jig. Le frein déroule tout de suite, on dirait un beau poisson. JB goute aux joies de la pêche au jig en kayak, pas facile...Après quelques bonnes minutes de combat, c'est une belle carangue qu'il met au sec. On la pèse à 11 kg, photo et remise à l'eau.

IMGP1734.JPG

 On se replace pour faire une autre dérive au cas ou elle ne soit pas toute seule. Mais rien de plus. On décide d'aller voir vers l'entrée du port et sur le coin à sérioles. Lionel qui était déjà dans le secteur à touché une sériole. Pour nous ce sera moins bien, rien de rien ? Même les vifs ne donnent rien ? Après plusieurs tentatives au jig sans succès, et l'arrivée du vent, on prend la direction du port. Heureusement que le jig était là pour sauver la mise, enfin pour certains..

La vidéo du combat.

 

 

 
 
 

 

Sortie du 10 avril

 

Je pars de chez moi, il pleut et le vent est fort...Ce qui devait arriver, a la Possession il pleut et le vent est déjà là, donc pas pratiquable. Nicolas et Lionel arrivent, et on décide d'aller voir sur St-Leu si c'est plus calme. Effectivement en arrivant les conditions sont largement meilleures !! Le temps de préparer les kayaks et on met à l'eau à 7 heures. On trouve un banc de bancloches rapidement mais il est trop tard, et ils ne veulent pas mordre. On continue notre recherche et je trouve un autre gros banc dans 40 mètres de fond. J'arrive à en faire un premier, mais le temps de préparer mon montage, je le laisse à l'eau et il se décroche ! J'insiste dans la zone, et mes efforts sont récompensés. Je fais 3 beaux vifs, un chacun. Nicolas met en place pour Lionel, et nous voilà parti pour promener nos amis bancloches. Je fais des tentatives de jig dans les 100 mètres, mais rien. On essaye de se diriger vers une chasse, mais elle est trop loin. Il est déjà bien tard, car la recherche des bancloches a duré longtemps. Je suggère  de rejoingre le bord en direction de coins que je connais et qui pourraient être intéressants. Je fais une pause en route sur une détection dans 85 mètres, mais rien. Je reprend la direction de Nicolas, qui vient de m'appeler. Il est en combat. Je m'approche et lui demande ce que c'est. Il n'a pas le temps de me répondre, la tête d'un espadon voilier vient de percer la surface !! Superbe ! Le poisson est déjà bien fatigué car cela faisait un moment qu'il avait débuté le combat. Je donne un coup de main pour saisir le rostre, et mettre le poisson au sec. Malheureusement il est piqué profondement, et ne pourra pas repartir. Séance photo et on le met à bord de mon kayak pour le retour.

IMGP1726.JPG

 On décide de poursuivre un peu, mais pas trop longtemps pour eviter que le poisson prenne trop le soleil. Nous rejoignons Lionel et prenons la direction du port. J'ai un départ, une belle tirée, je lache le frein ? Puis plus rien ? Je ramène mon vif, tout épluché ! Ca ressemble à la touche d'un autre voilier. Dommage. Lionel se fait également attaquer son vif sur le retour à coté de la bouée de réserve, mais sans suite. Retour au port ou les gens nous regarde d'une drole de façon....:-)

Lionel pesera le poisson à 43 kilos. Bravo à lui pour ce beau coup de ligne,et bienvenue au club !!

 

Sortie du 25 mars

 

En ce dimanche matin, départ du petit port de la Possession avec Xavier, Nicolas et Jean-Baptiste. On sort du port et on arrive à trouver des bancs de banclcoches rapidement. Le vivier est bien plein, on met les vifs en place. Le premier départ ne se fait attendre, il est pour Nicolas, alors qu'il était en train de jigger. Le poisson est lourd, mais le combat pas terrible. Normal c'est un beau mérou de 8 kilos. Je le dégonfle, et il repart à l'eau sans problème.

IMGP1648.JPG

 On remet les vifs à l'eau, et nous voilà parti à la recherche des poissons. Je me fais couper mon vif en deux, mais je n'ai rien senti ? On essaye de refaire des vifs avec JB, et on a pas trop de mal. Alors qu'on continu notre route, Nicolas me passe un coup de fil. Xavier a un poisson. On prend ça direction, et en arrivant, on constate effectivement qu'il est pendu !! Ca à l'air bien joli, la canne est pliée en 4 !! Xavier arrive à maitriser le poisson qui arrive en surface. C'est un beau thon à dents de chien, superbe !

IMGP1651.JPG

 On essaye de le remettre à l'eau, mais il ne peut pas repartir. On donne le poisson à Emile qui est aussi avec nous. On estime ce poisson à 14 kilos. On continue notre ârcours tranquillement. Le vent vient de se lever, et on espère qu'il ne va pas trop forcer. Nicolas et xavier se font couper les vifs, mais sans suite. Le vent s'est calmé, et on décide d'aller voir sur le secteur à sérioles. Quelques dérives plus tard, je suis pendu ! Classique, combat habituel, et c'est une petite sériole de 3 à 4 kilos.

seriole.JPG

 On fait d'autres dérives, mais sans succès, pas d'autres touches. On prends la direction du port, c'est la fin de la partie de pêche. La star du jour...

IMGP1653.JPG IMGP1652.JPG

 Une petite vidéo du combat de Xavier avec le thon à dent de chien.

 

 

 
 
 

Sortie du 15 mars

 

Départ du port de la Possession comme d'habitude tôt le matin. C'est Jean-Baptiste qui m'accompagne sur le biplace, et Christian lui est sur le pro-angler. Ce matin, à peine sorti du port, les premiers vifs sont déjà là ? En fait il y a des boules de vif partout. On fait rapidement de beaux bancloches, et on met en place 2 vifs dès que possible. On arrive aussi à faire des pêchecavale par trois !!

pechecavale.JPG

  On s'approche de Christian pour les mettre dans le vivier, mais j'ai un premier départ sur mon vif, juste le temps de récupérer la canne à jig et le combat s'engage. Ce n'est pas très gros, mais ça bataille bien, c'est un petit thon jaune d'environ 5 kilos. Comme il est bien vif et bien piqué, je le décroche, et je le remet à l'eau.

thon-1.JPG

 je remet un vif en place et on continue notre parcours. On reste dans le coin, car il semble y avoir de l'activité. Et effectivement, je viens d'avoir un autre départ. JB qui voulait remonter ça canne, a lui aussi un départ !! Malheureusement pour lui, il fait une mauvaise manip au niveau du moulinet, et le poisson se décroche. Je continue mon combat, car le poisson est bien férré. Ce n'est pas la même taille, et il me donne du fil à retordre. Finallement c'est un joli thon que nous gardons et qui affichera 12 kilos au peson. De son coté Christian à eu lui aussi une touche et à fait un thon de 7.5 kg. Ils sont dans le coin !!

thon2-copie-1.JPG

 Une fois les poissons au frais, et après avoir récupéré des vifs auprès de Christian, nous voilà reparti vers le bon secteur. Ca ne tarde pas, et cette fois, c'est JB qui vient de férrer. Le poisson n'a pas l'air gros, mais pour un premier, c'est pas mal. C'est une bonite de 3 kilos, très mal piquée, et qui ne repartira pas à l'eau.

bonite.JPG

 On prends la direction du nord pour rejoindre notre plateau. Christian nous annonce au talkie qu'il a fait une autre belle bonite d'environ 5 kilos. On décide de prendre le large pour voir s'il n'y a pas de plus gros poissons. Christian reste sur le bord. Finallement rien au large, et on retrouve Christian sur des postes à jig. Il vient de se faire croquer son vif en deux. ce sera sa dernière touche, il est temps de rentrer.

Une petite vidéo de la sortie.

 

 

 

 

Sortie du 6 mars

à Mayotte

 

Réveil de bonne heure, le matériel est dans notre petite voiture et on prends la route pour aller chez Stéphane récupérer son révolution. On charge le kayak sur le toit de notre super voiture, et nous voilà parti en direction de la plage du Sakouli.

IMGP1460.JPG 

 J'équipe le kayak, et on part récupérer le kayak de location pour Valérie et les enfants, et le casse croute. On met le tout à l'eau et c'est parti en direction de l'îlot de Bandrélé. Il est temps qu'on parte car les nuages arrivent et les premières grosses gouttes. On a juste le temps de quitter la cote et de gagner le large ou le temps est plus clément.

IMGP1465

 Je met un leurre en traine, et j'attends Valérie qui a plus de mal avec le kayak à pagaies, normal....Je me met au large de l'îlot et je change de technique.Je vais faire un essai au leurre souple, malgré le vent un peu fort. Après quelques lancés, je fèrre un poisson à la descente. Ca bataille fort, je n'arrive pas à tirer dessus. Finalement c'est une bonite qui arrive en surface. Je la décroche, et elle repart.

bonite

 Je continue un peu, mais le vent est trop fort. Je fais un essai en surface en bordure du platier, mais rien non plus. Je rejoins Valérie et les enfants sur une petit plage pour récupérer une bouteille d'eau avant de repartir. Je vais allé faire un tour dans la passe de Bandrélé pour voir.

IMGP1467.JPG

 J'arrive à la passe, et je commence à prospecter au jig. D'abord coté intérieur, puis coté extérieur, mais rien, pas de touche. Je me rapproche du récif et je passe au lancé. Je trouve un banc de fusillés, mais personne autour. Il est temps de retrouner à l'îlot pour la pause casse-croute. Le sandwich vite avalé, je reprends la direction de l'extérieur du récif. Je trouve une cassure et devant moi une chasse j'essaye de les suivre, mais ils sont trop rapides... Je commence à pêcher au jig, le sondeur indique la présence de poissons. La cassure est vraiment impressionante, on pase de 50 à 80 métres en quelques coups de pédales. Je viens de manquer une touche ! Mince alors. J'insite et cette fois c'est bon, le poisson est au bout ! Bonne bataille, c'est un thon a dents de chien d'environ 7 kilos, avec une grosse balafre sur le dos. Surement une attaque de requin. Je décide de le garder.

IMGP1469.JPG

 Je me replace sur la cassure, et je continue à pêcher. Je viens de rater une autre touche. Ils sont dans le coin. En effet, quelques descentes plus tard, après avoir manqué une première attaque, c'est la touche ! Le frein déroule bien, mais le poisson cale vite. C'est un autre thon à dents de chien, un peu plus gros que le premier. Je le présente à la caméra et je tente de le relacher. Il repart bien, un beau poisson, d'environ 8 kilos.

2eme-TDC.JPG

 Je continue un peu au jig et je manque 2 ou 3 touches. Il est déjà tard, et je décide de rentrer dans le lagon pour essayer autour d'un récif marqué par une bouée. J'arrive surplace, et j'essaye au popper, mais rien. Je prends la direction de l'îlot pour retrouver Valérie et les enfants. Bien sur, j'ai mis un leurre en traîne, et ça paye !! Touche, et j'engage le combat, le poisson vient bien, c'est un petit thazard. Je saisi le bas de ligne et quand je vais le mettre à bord, il se décroche. C'est aussi bien.

thazard3.JPG

 Je rejoins Valérie et les enfants, et on rentre vers la plage. La journée se termine dans de bonnes conditions, une petite bière en arrivant ça fait du bien. A refaire, je pense qu'il y a de quoi s'amuser...

 

 

SORTIE DU 25 FEVRIER

 

De retour dans la baie de La Possession en ce samedi matin en compagnie de JB avec le révolution, et de stéphane sur le pro-angler. Moi je suis avec mon fils Maël sur l'oasis. Il fait à peine jour et on est déja sur l'eau pour faire les vifs. Pas facile à trouver ce matin, mais heureusement, Maël et moi sommes la pour remplir le vivier. Comme d'habitude les vifs sont en place et on tourne dans le secteur pour voir s'il ya du monde. On fait un tour sur le plateau à la recherche des thons, et on jig un peu.

C'est stéphane qui a la première touche, mais le poisson à fait deux tirées et plus rien. Le vif est mort, je lui remplace, et c'est reparti. C'est le cas de le dire, il n'a pas le temps de lacher son vif très loin et c'est le départ ! Au début ça vient facilement, mais une fois le poisson sous le kayak, ce n'est pas la même. Une jolie bonite vient de se rendre, environ 6 kilos.

IMGP1451.JPG

 Pour JB et moi, c'est le calme plat..Même au jig, pas de touche. Stéphane lui vient de faire couper par un thon banane. Je remet un vif, et je me dirige vers les spots de jig. Stéphane et JB restent vers le port. A mon retour, je les retrouve sur le plateau du matin, mais toujours rien. On rentre au port. Stéphane traîne un peu, et il a une nouvelle touche au vif. Mais cette fois il ne va pas pouvoir faire grand chose, le poisson fait un rush puissant, et la tresse casse ??

C'était la journée de Stéphane !! Pour nous, rien... 

 

 

SORTIE DU 24 FEVRIER

 

Il est 5 heures, et je viens d'arriver au port de Sainte-Rose. Jean-Marc est déjà la et commence à péparer son kayak. Jean-Baptiste et Ray me rejoignent, et m'aident à préparer les notres. Aujourd'hui, Ray s'essaye au révolution, et JB teste l'oasis en monoplace. Pour moi, se sera le pro-angler. On met à l'eau et nous voilà parti. L'avantage ici, c'est que les vifs sont juste à la sortie du port. On rempli notre vivier de pechecavales, et de quelques gros bancloches.

IMGP1449.JPG

 Je met en place les vifs pour JB et Ray, et moi je met le plus gros bancloche pour essayer d'avoir un beau départ. On se dirige tranquillement vers le nord, la mer est très belle ce matin. Malheureusement les poissons ne sont pas de la partie, zéro touche au vif sur 4 kayaks ? On arrive à une pointe que je connais, et on commence à jigger. J'ai une première touche, qui ressemble à une bonite ou un thon mais le poisson se décroche quelques mètres sous le kayak. Pas grave, ce n'était pas énorme. Quelques minutes plus tard, j'ai enfin un départ au vif. Le temps de remonter ma canne à jig, et je fèrre. Ce n'est pas très gros. C'est une bonite d'environ 5 kilos, piquée juste sur le bord, que je m'empresse de remettre à l'eau. On continue de peigner la zone au jig, en espérant avoir des touches. J'ai un nouveau départ sur le vif, mais je n'est pas le temps de bien férrer et le poisson à laché... Je remet un peche cavale pour voir. On se laisse dériver vers la baie du port. Je décide de mettre le dernier gros bancloche, et pour cela je change de canne. Je le met sur la 80 lbs, au cas il y a un gros départ, et je vais jigger avec la 65 lbs, ça suffira. De leur coté, c'est le calme plat, aucune touche...Je retourne vers la pointe pour voir si les poissons ne sont pas dans le secteur. J'arrive sur zone et je commence le jig. Je viens de manquer une belle touche ? Je redescend rapidement le jig et je recommence mon animation. A la même hauteur, c'est la touche ! Je n'arrive pas à lever la canne. Le poisson rush et très fort. Ma tresse vient de se coincer dans mon sondeur, et tellement ça déroule que le plastique  chauffe..Le poisson se stabilise, je commence à le pomper, mais le voilà qui repart. Ce sera le rush fatal, la tresse vient de céder..Je suis dégouté !! Une vidéo pour vous rendre compte de la locomotive..

 

 

 je refais mon montage, et je refais quelques descentes, mais rien. Il est temps de rentrer, je prend la direction du port, et je retrouve les autres. Ce sera pour la prochaine fois !

 

 

SORTIE DU 21 FEVRIER

 

Ce matin, je pars en compagnie de Laurent et Jérome qui sont sur le biplace, et Nicolas sur le révolution. Départ du petit port de la Possession, aux heures habituelles à la recherche des vifs. On trouve rapidement les pechecavales et les bancloches. On met les vifs en place, et nous voilà parti !

debut.JPG

 Je n'ai même pas le temps de donner la canne avec le vif à laurent, qu'il s'est déjà fait croquer... Tous les vifs sont en place et on se dirige vers le large. J'ai un départ, grosse tirée, et plus rien..Arf, sont pas cool ce matin... L'activité se calme, et on commence à prospecter au jig. La mer est tellement belle, que j'arrive à jigger avec un jig de 60 gr, dans 75 mètres. Il ne faut pas croire que les petits jigs font de petits poissons.. Je viens de férrer un, et c'est plutôt gros !! J'encaisse plusieurs rushs, mais difficilement, et le dernier sera fatale, la tresse vient de casser ?? Je suis dégouté !

casse-jig.JPG

 je refais le montage, et je rejoins les autres qui sont un peu plus loin. les vifs restent muets...Laurent et Jérome s'essayent au jig, mais pas facile. Les poissons se réveillent enfin. Ils viennent d'avoir une touche, mais malheureusement le poisson à laché. Je remet un vif, et on continue. La dérive nous éloigne un peu, et je les vois revenir vers moi ave le fil de la canne à la main..Laurent a combattu un beau poisson qui a finit pas casser le bas de ligne en 90lbs ?? Surement un thon banane ? Laurent n'en revient pas de la combativité du poisson ! On reviens des spots à jig, qui n'ont rien donné, pour essayer en face du port. Nicolas a une première touche au jig qu'il rate. Moi ma canne à vif vient de démarrer...c'est une jolie bonite de 5 kg que je met au sec.

bonite2.JPG

 On continue à pêcher dans le secteur, et on a raison d'insister. C'est au tour de Laurent d'engager le combat. Le poisson lui donne du fil à retordre. Finallement il met au sec une bonite de la même taille.

IMGP1442.JPG IMGP1443.JPG

Pendant ce temps, Nicolas vient de faire une petite sériole au jig, qu'il remet immédiatement à l'eau. On continue à insister dans la zone, mais rien. On se décale en direction du nord, mais rien de plus. On rentre après une bonne matinée de pêche.

 

 

SORTIE DU 12 FEVRIER

 

On prend les mêmes et on recommence !! Comme samedi dernier, c'est Jean-Baptiste et Ray, accompagnés de Philippe qui me retrouvent au petit port de la Possession. Ce matin on est en avance, il est 5h15 et les kayaks sont déjà à l'eau. Stéphane, ainsi que jean-Luc qui sont arrivés un peu plus tard nous rejoignent sur le spot à vifs. Ils ne sont pas faciles, mais on arrive tout de même à faire des pechecavales et des bancloches. Jean-Luc qui a mis en place un vif, se fait couper très rapidement !! Les thons bananes sont dans le coin...

IMGP1413.JPG IMGP1412.JPG

On met en place les vifs, un pour Ray qui est sur le pro-angler, un pour JB qui est sur le révolution, et un pour Philippe et moi sur l'oasis. J'ajoute un plomb au niveau de l'émérillon sur le mien pour le faire couler. On tourne un peu sur le plateau pour voir si les poissons y sont ou pas. Un thon vient de sauter à quelques mètres du bateau ! Je fais un essai au lancé, mais rien...Par contre je confirme la présence des thons bananes, car je viens de me faire couper au niveau de l'émérillon ! Il devait être trop brillant à son goût ! Quelques instants plus tard, Ray a un départ très discret. Effectivement il ramène seulement la tête de son vif !

On se dirige vers le port pour faire un peu de jig, et voir si les poissons ne sont pas dans le coin. Jean-Baptiste se rapproche de nous pour vérifier l'état de son vif. Il nage bien pas de soucis. Comme Ray est un peu en retrait, et qu'il a la canne à jig à bord du kayak, JB décide de faire demi tour pour aller la chercher. Pas le temps ! C'est le départ ! Je viens de voir le poisson en surface la gueule ouverte pour essayer de se libérer, c'est un thon banane ! Le combat s'engage, et la violence des premiers rushs surprennent JB ! Le kayak se fait tracter sans soucis ! Le poisson finit par se rendre, et JB le saisi par la queue. Il accusera 15 kilos au peson !

IMGP1416.JPG

 Ray qui a assisté au combat nous rejoint, il a eu lui aussi une touche, mais s'est fait couper de suite.. On refait les montages, et on va vers les coins pour faire du jig. JB continue tranquillement à faire des ronds avec un vif. Philippe et moi nous nous positionnons pour le jig. Philippe ne trouve pas la bonne position pour jigger, je prends donc la canne pour lui montrer. je me positionne comme il faut, et c'est la touche ! Ca à l'air sympathique ! Je passe la canne à mon coéquipier, qui engage le combat, le poisson fait 2 gros rushs, obligeant philippe à mettre la canne dans l'eau.. Le troisième sera le bon pour lui, il arrive à se décrocher ! Dommage, j'aurai bien aimé voir ce que c'était.

jig1.JPG

 On se repositionne sur la dérive, je redescends mon jig, et nouvelle touche. Par contre cette fois, c'est plus petit. Je passe la canne à Philippe, qui remonte un petit thon à desnts de chien. Il est malheureusement mal piqué, au niveau des ouies et saigne beaucoup. Il ne rapartira pas.

tdc.JPG

 On se repositionne, mais je ne vois plus nos amis qui se sont laissés dériver vers le port. On reprend nous aussi la direction du port. Pour aujourd'ui ça ira.

En vidant le thon banane, on a retrouvé 4 hameçons dans son estomac. Deux étaient anciens, mais il y avait celui de Jean-Luc, lorsqu'il s'est fait couper le matin tôt, et celui de Ray, quand il s'est fait couper juste avant la touche de JB. C'était le même poisson ! A croire qu'il nous a suivi toute la matinée !! Vraiment incroyable !!

La gourmandis est un vilain défaut !!! :-)

 

Petite vidéo de la sortie.

 

 

SORTIE DU 6 FEVRIER

 

Lundi matin, 5 heures. Nicolas vient d'arriver, les kayaks sont presque prêts. On peaufine les derniers détails, et à 5h15 on est à l'eau, alors que le jour commence juste à pointer. On prends toujours la même direction pour trouver le banc de bancloches. Je fais un festival, alors que Nicolas n'arrive pas à en attraper. Suite à la casse de sa mitraillette, il a ajouté un morceau de fil avec un nouveau plomb, mais surement trop gros. Du coup, pas de touche. ce n'est pas grave, j'ai reussi à faire ce qu'il faut.

bancloche.JPG

 On met les vifs en place et on prend la direction du large. Aujourd'hui, je met même 2 vifs, car je cherche le poisson à rostre ! On tourne un peu sur le plateau habituel, mais rien. On reprend donc la direction du large, en suivant un joli courant. Un paille en queue fait du surplace et plonge vers l'eau. Il y a surement du poisson dessous. effectivement, je viens de voir un remou en surface, et un thon sauter ! Ils se rapprochent. Je saisi ma canne à lancer avec un popper, je me met debout et je lance. Je commence l'animation, ça suit..., et bing, pendu !!! Ca n'a pas l'air très gros, et je pense à une bonite. Mais au fur et à mesure que le poisson se rapproche, ce n'est pas la même chose. C'est un thon jaune d'environ 9 kilos, je suis super content !!

IMGP1409.JPG

 Pendant mon combat, Nicolas à eu aussi une touche sur le vif, et c'est un autre petit thon d'environ 5 kilos, qu'il remonte.

IMGP1406.JPG

 On remet tout en place, et on continu notre route vers le large. Nico fait quelques haltes pour descendre son jig. J'aperçois un morceau de bois en surface. je lance mon popper à proximité, mais rien. Je me rapproche, c'est vraiment petit, mais il y a des petits poissons dessous. je monte un jig, et je fais une descente pour voir. Bonne idée, je viend de férrer !! Le poisson bagarre sérieux, et me fait deux beaux rushs. Finalement il arrive au kayak, mais encore bien vigoureux, c'est un thon jaune d'environ 6-7 kilos. je le décroche directement pour qu'il retourne à l'eau. Combat fort sympathique !!

thon-jig.JPG

 On continu notre route, mais le vent vient de se lever. Il faut faire demi-tour. On revient tranquillement, mais les vifs ne sont pas perturbés..Je dis à Nicolas, que s'il est sage, je l'amène sur un coin à rouge, ensuite on ira sur le coin à sérioles. Nous voilà arrivé, on se laisse dériver et on commence le jig. Pas de touche, je décide de remonter la dérive pour en faire une deuxième. Nicolas s'est laissé pousser par le vent, et cherche le coin à sériole. Je me repositionne, et je jig lentement. Touche près du fond, et je remonte un rouge d'environ 2 kilos.

IMGP1410.JPG

 Je retrouve Nico, et je lui montre le poisson, il est dégouté !! Il fallait me suivre.. :-) On essaye de refaire quelques dérives au jig, mais le vent est vraiment génant, et on décide de rentrer. Cela fait 7 heures qu'on est sur le kayak, et on a parcouru 18 kilomètres (dérives comprises), ça ira pour aujourd'hui !

 

La vidéo de la sortie !!

 

 

SORTIE DU 4 FEVRIER

 

Ce matin en arrivant à la Possession, les conditions semblent bonnes, je dirai largement meilleures que le week-end dernier...C'est Jean-Baptiste et Ray qui m'accompagnent ce matin. Ray aura le prévilège d'avoir le pro-angler, alors que j'accompagne JB sur l'oasis. Bertrand et Stéphane sont également de la partie. le jour poinyte sont nez,et nous voilà parti vers le spot à vifs.

IMGP1395.JPG IMGP1394.JPG

On trouve rapidement le banc et on commence à remplir le vivier. Pour Stéphane et Bertrand, c'est plus dur, surtout qu'il vient de se faire couper la mitraillette qui marche...Du coup je lui passe un des miens que je viens d'attraper. On mets les vifs en place, et on part vers le large. Bertrand insiste un peu pour essayer de faire d'autres vifs. La bonne idée, c'est qu'il a déjà un poisson à l'eau, et le départ ne se fait pas attendre ! Il met au sec un joli thon d'environ 12 kilos.

P1090412.JPG

  Cela ne m'étonne pas, ils sont dans le coin, on les a vu sauter.. On refait un tour vers le point des vifs pour voir. Puis on repart vers le large. On vient de voir des thons sauter. On prends la direction, et ce n'est pas des thons qu'on trouve, mais un aileron en surface qui se déplace. C'est un marlin ou un espadon qui est en chasse. On appelle Ray qui avait gardé la direction du large. On se met en dérive et on attends, mais plus de trace d'aileron. Ray arrive sur la zone, et il a une touche. Ca part doucement, il se remet dans l'axe et fèrre le poisson. Au début c'est mou, on se rapproche de lui, et il est là !! Il vient de crever la surface sur sa queue, un bel espadon voilier !!! JB et moi remontons les vifs rapidement, et bonne idée, car il vient de passer sous notre kayak, et on évite la casse de justesse...Le combat s'engage, mais Ray n'est pas à l'aise, et le poisson lui en fait voir de toutes les couleurs !! Après plusieurs tours en rond, et plusieurs passages sous le kayak, l'espadon monte en surface et Ray peut s'en saisir !! C'est gagné !

IMGP1402.JPG

 On met le poisson à bord du kayak et on décide de rester un petit peu, car il n'est pas tard. On va continuer, sachant que les thons sont dans le coin. Pour nous rien de plus, pas d'autres touches. On essaye un peu le jig, mais rapidement car le vent vient de rentrer, et du coup nous aussi, on rentre. Ray en a plein les jambes..

De son côté, Stéph a reussi à faire une petite bonite.

P1090436.JPG

 Une bonne matinée, avec de l'activité !!

 

La vidéo du combat.

 

 

SORTIE DU 25 JANVIER 

 

Je Pars de chez moi et passe récupérer Lionel qui habite à la Montagne. On arrive au petit port de la Possession, et je commence à préparer les kayaks, alors que Lionel prépare ses cannes. Nicolas vient de nous rejoindre, tout est prêt, et on peut y aller !!

Direction le spot pour faire les vifs. On commence par quelques petits baracudas, mais rapidement c'est Nicolas qui trouve le banc de bancloches, qui est énorme !! Le vivier est remplit en quelques minutes, et encore on sélectionne les plus gros.

vifs.JPG

 Nicolas et moi mettons en place un vif, alors que Lionel veut tester ses cannes de jig. On arrive sur un premier plateau ou habituellement les thons aiment bien passer, mais ce matin personne ? On commence donc à pêcher au jig, mais toujours rien. On prends la direction du port, un peu chacun de son coté. Je trouve un truc intéressant au sondeur. Je monte un nouveau jig, et je descend. Le jig arrive en bas, je prend contact, et je commence l'animation. Touche !! A peine eu le temps d'animer, et pendu !! Je remonte facilement le poisson, si près du fond ça doit être un mérou..C'est un joli rouge ananas de 2 kilos environ, qui n'a pas supporté la décompression...

IMGP1370.JPG

 Je continue ma route et retrouve Lionel qui à eu une tape au jig, mais n'a pas pu férrer. Nicolas qui est un peu plus loin, vient de férrer un poisson ! C'est une petite carangue noire, qu'il remet délicatement à l'eau.

petite-noire.JPG

Nicolas semble avoir trouvé une bonne dérive. On décide de rester dans le coin et de tourner pour trouver d'autres poissons. C'est de nouveau Nicolas qui est en action, il a un nouveau poisson au jig. Je m'approche de lui, et au même moment la canne avec le vif part aussi !! Je lui prends la canne pendant qu'il continue son combat avec l'autre canne. Le poisson n'est pas gros, j'appelle Lionel pour qu'il finisse le combat. C'est de nouveau une petite carangue noire, un peu plus grosse que la précédente. Photo et remise à l'eau.

IMGP1371.JPG

Je me dirige vers Nicolas qui finit son combat et vient de mettre à bord une jolie petite sériole de 4.5 kilos environ. Il décide de garder ce poisson pour y gouter.

 IMGP1373.JPG Tout le monde se replace sur la dérive en espérant toucher un poisson. Les vifs nagent tranquillement, personne pour les embetter ? Pour une fois qu'on avait de la réserve !

Je dérive le long de la cassure, et après quelques descentes, c'est la touche ! Bonne bagarre, le poisson prend un peu de frein, surement une autre sériole. Gagné !! C'est un poisson de la même taille que celui de Nicolas. Photo et remise à l'eau.

IMGP1375.JPG

Il était temps, car le vent vient d'arriver et la partie de pêche est finie, la dériv

e est vraiment trop forte. Retour au port après 5 heures sur le kayak.

 

La vidéo de la sortie.

 

  

 SORTIE DU 22 JANVIER

 

Aujoudh'ui c'est le premier rassemblement des membres du forum. Le rendez-vous à été donné au port de St Leu, pour un départ prévu vers 7 heures. Moi j'arrive à 5 heures pour réserver l'emplacement pour le pique-nique. Alain est déjà arrivé, et il a mis une bâche sur une table. Les autres arrivent également, Bertrand, Steph, Jean-Marc avec son fils, et Emile. Il est 6 heures et tout le monde est prêt, c'est donc parti !

P1090401.JPG

 Les 4 autres kayaks arriveront plus tard, Ulrich et Gino de l'étang salé. Thierry avec sa femme Nathalie, et Jean-Luc avec sa femme Valérie.

Dans la baie, les bancs de vif tournent, mais pour les faire mordre pas facile.. Comme je n'ai pas pris mon vivier, ni de mitrailette d'ailleurs, je met un capuccin en vif que je viens d'attrapper avec une mitraillette que Bertrand a bien voulu me prêter. Je méloigne pour retrouver Jean-marc et Nicolas qui sont sur mon biplace. Puis je prend la direction d'Alain et de Emile. J'ai un départ sur mon capuccin ! Je me positionne pour le ferrage, je vois le poisson sauter en surface, mais je en sais pas ce que c'est ? Et je ne saurai pas car il vient de lâcher ? Mon capuccin est dans un sale état. Alain lui aussi s'est fait attaquer, et coupé direct.. Bertrand est resté dans le secteur des bancs de vif, et c'était une bonne idée. Il arrive à sortir une jolie carangue bleue, entre 7 et 8 kilos.

P1090403.JPG

 On se retrouve tous dans le même secteur, à la recherche des poissons, pour moi au leurre souple d'abord, puis au jig, mais rien n'y fait. J'ai reussi à faire un joli pêche cavale qui frétille bien, ainsi qu'un bancloche, que je n'arriverai pas à tenir vivant. Mon pêche cavale vient de trouver preneur...ferrage, mais c'est mou..une orphie ! Mince alors, mon beau pêche cavale !!

orphie-copie-1.JPG

 Du coup je met en place le poisson mort, en espérant que ça marche.. Bertrand lui aussi à trouvé un client pour son capuccin ! La canne est plié, car le poisson  a trouvé refuge au fond..Il arrive tout de même en donnant du mou, à le faire ressortir. Il le monte, et c'est un joli rouge !

IMGP1354.JPG

 Je remonte la dérive en direction d'Alain pour lui faire part de la prise. Lorsque j'arrive à proximité de lui, il crie, "dorade !! ". Sans réfléchir, je me saisi de ma canne à leurre souple, et je jette dans la direction du kayak. Le leurre tombe à l'eau, je prend contact, je commence à animer en restant en surface, et c'est la touche immédiate !! Trop cool ! elle s'est littéralement jetté sur le leurre. Elle fait un gros démarrage, puis deux trois sauts. J'arrive à maitriser la chose, et elle finit par fatiguer et tourner autour du kayak. Le combat est terminé, je saisi le bas le ligne et essaye de la prendre avec ma pince. Premier essai raté, deuxième essai c'est bon, enfin ce que je crois..En montant le poisson, la pince lache, et le leurre se décroche, libérant la dorade !! Vraiment dommage, j'aurai aimé faire un belle photo avec, mais c'est aussi bien comme ça, elle est repartit en super forme !

 

dorade 1-copie-1 dorade-3.JPG

dorade-2.JPG

 Le temps de me remettre de mes émotions, de refaire le montage de mon poisson mort, et le vent vient de se lever. Tout le monde prend la direction du port. J'attends jean-luc et valérie qui se sont fait entraîner par le courant. Sur le retour, pas de touche au poisson, et malgrè quelques essais au jig, rien.

Tout le monde est bien rentré, il est temps de prendre l'apéro et de faire un petit repas fort sympathique !!

IMGP1355.JPG IMGP1358.JPG

A refaire dès que possible !!!

 

Petite vidéo du combat avec la dorade, ici.

 

 

SORTIE DU 20 JANVIER

 

Les conditions de vent du moment ne me permettent pas de pêcher beaucoup d'endroits. Du coup, c'est de nouveau à la Possession, que Christian et Emmanuel me retrouve ce matin. Il est 5h15 et on quitte le port en direction du spot à vif, Christian qui veut attraper un espadon, sur le pro-angler, Emmanuel sur le révolution et moi sur l'oasis. La pêche des vifs donne bien, et le vivier est rapidement bien garni. Mise en place des vifs pour Christian et Emmanuel, et nous sommes partis.

IMGP1346.JPG

 On arrive sur le plateu, et je commence à pêcher au jig pour montrer les rudiments de la technique. Quelques descentes plus tard, j'ai une jolie tape sans suite, dommage !! La suite est moins cool, on promène nos vifs, mais personne n'en veut ? Christian à bien le sien mort avec une jolie trace de dent, mais rien de bien interessant. On fait des pauses jig sur la route, mais sans résultat. On arrive sur mon coin préféré, mais là aussi, c'est vide ?? Sont en vacances ou bien ? On repart vers l'entrée du port. On insiste au jig, et c'est moi qui enregistre la première touche ! Gros départ, je suis obligé de ressérer le frein. bonne bagarre, et c'est une jolie sériole de 5 kilos environs. Malgré la blessure à la joue et le sang qui a coulé, elle repartira à l'eau sans problème !

seriole-5-kg-20_01.jpg

 Du coup les troupes sont remotivées, et bien que Christian commence à avoir mal au bras, il insiste tout de même. Malheureusement, pas de touche. On reprend la direction des bouées dans l'espoir d'y trouver des poissons. Finalement Christian a un départ au vif. Il tourne le kayak, et assure le ferrage, mais c'est raté, le poisson a laché ! Mince, déjà que les touches se font rares..

On va continuer notre chemin, mais rien de plus. Le vent de sud vient de se lever, et on rentre au port. Une pêche vraiment difficile... en espérant que ce sera meilleur la prochaine fois..

 

 

SORTIE DU 13 JANVIER 

 

Il est 5h45, je viens de récupérer Julien à Bras-panon, et nous prenons la direction de Sainte-Rose. 35 minutes plus tard, nous sommes arrivés. Le temps de préparer le matériel et nous voilà parti, la mer semble correcte.

IMGP1280.JPG

Une fois sortis du port, on se met en traîne en direction de l'est. On va monter jusqu'à un petit rocher qui est à fleur d'eau. On arrive surplace, sans touche et on commence à pêcher aux leurres durs. Julien avec un leurre à bavette, et moi avec un leurre de surface. Pas d'activité, j'essaye avec un leurre coulant, mais pareil. Du coup je passe directement au leurre souple. Rapidement j'ai la première touche. C'est un petit macabi, qui repart tranquillement à l'eau.

maxcabi.JPG

Julien lui aussi passe au leurre souple, normal ! Aujourd'hui je teste mes nouveaux leurres souples. C'est avec un jerkminow que j'ai pris le macabi, et je viens d'avoir une nouvelle grosse tirée. Le leurre est un peu abimé, mais avec un peu de colle, il pourra resservir. Je change pour tester les FLASH J. Je confirme ils fonctionnent mais la ça être dur de sauver certains !

IMGP1284.JPG IMGP1285.JPG

Je change à nouveau pour tester le PADDLETAIL. C'est un gros leurre monté sur une tête de 50 gr, ça fait une bonne bouchée...Effectivement, les carangues aiment bien, je viens de ferrer en remontant le leurre sous le kayak. C'est une jolie petite carangue bleue.

IMGP1282.JPG

La pêche est tout de même difficile car le courant est fort, et le vent augmente doucement, et il est de plus en plus génant. On continue Un peu la pêche au leurre souple, mais c'est vraiment dur. On décide de commencer le jig , sur une belle cassure a proximité du poste précédent. J'ai une première touche mais manquée ! Comme la mer bouge de plus en plus, on prend le chemin du retour tranquillement, et on va jigger sur un autre poste que j'avais repéré à l'aller. Le sondeur à l'air prometteur. Nouvelle tape, mais timide. Je me repositionne alors que Julien commence à acquerir la technique. La prochaine descente sera la bonne ! Ferrage et je monte le poisson, un joli rouge grand queue de 2.5 kg. Je conserve ce poisson qui n'a pas supporté la décompression.

IMGP1288.JPG

On avance un petit peu sur la cassure, et j'aperçois Alain et Emile qui étaient sortis ce matin mais partis de l'autre coté. Je laisse Julien sur une belle cassure, et je m'approche d'eux pour prendre des nouvelles. Je les amène sur le poste à jig, et quand je rejoins Julien, il a fait une carangue bleue, super !!

IMGP1291.JPG

On se retrouve tous ensemble pour une série jigging !

IMGP1294.JPG

Malheureusement il ne reste pas trop de temps, car il est déjà presque midi. Je me repositionne comme il faut, et j'ai trouvé la bonne dérive, je fais coup sur coup deux petites carangues bleues, qui repartent immédiatement à l'eau.

carangue-jig-1.JPG carangue-jig-2.JPG

C'est ainsi que se termine notre partie de pêche, Julien n'a pas réussi à refaire un autre poison. Ce sera pour la prochaine fois.

 


SORTIE DU 8 JANVIER

 

En cette nouvelle année, les habitudes ne changent pas.... Départ grand matin depuis le petit port de La Possession en compagnie de Nicolas, pour qui c'est la première sortie en kayak, ainsi que Jean-Marc et Fred. On prend la direction du spot à bancloches pour voir s'ils sont mordeurs. Pas facile, mais j'arrive à en faire 5 tout de même, par contre, ils ne sont pas très gros..

matin.JPG  bancloches.JPG

 

La séance pêche des vifs est terminée, passons aux choses sérieuses. Je met en place un vif pour Nicolas, et je lui passe la canne. Je lui demande de me suivre, afin de se repositionner sur un plateau pour faire un peu de jig. Alors que je prend ma canne pour préparer un montage, je vois Nicolas à la traîne derrière, avec un plus une canne à la main ? Je me rapproche et en fait il est en combat, alors que le vif doit être à l'eau depuis 5 minutes !! La canne est bien pliée et le poisson prends du frein. j'essaye de l'aider comme je peu en lui donnant quelques conseils. Le poisson est sous le kayak, c'est un thon jaune de plus de 10 kilos. Nicolas arrive quand même à faire monter le poisson pour que je saississe le bas de ligne. Je l'amène vers moi, mais il était pas bien piqué, et il se décroche ! Quel dommage !! Tout de même de bonnes sensations pour Nicolas !

thon1.JPG

 Le reste de la matinée sera plus triste, quelques petites touches au jig pour moi, mais très timides, et une touche plus sérieuse pour Nicolas, mais qui se soldera par une casse. Pas d'autre attaques au vif. Dommage pour ce beau poisson décroché, mais ce sera pour la prochaine fois. Et de temps en temps, c'est bien aussi quand c'est eux qui gagnent !!!

La vidéo du combat de Nicolas.

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : La pêche en kayak Hobie
  • La pêche en kayak Hobie
  • : Ma passion la pêche, et plus particulièrement la pêche en kayak. l'objectif est d'arriver à attrapper tous les poissons en kayak !!
  • Contact

Dernière vidéo

                                                                   

Recherche